27 °C Partly cloudy Rabat

Actualités
Mercredi 25 Avril 2018

Tanger à l'heure du 5ème Salon de la sous-traitance automobile

Synthèse vocale
Tanger à l'heure du 5ème Salon de la sous-traitance automobile

La 5ème édition du Salon de la sous-traitance automobile, placée sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI, s'est ouverte, mercredi à Tanger Free Zone, avec la participation de 300 exposants venant dévoiler leurs dernières nouveautés et offres en matière de sous-traitance.

Organisé par l'Association marocaine pour l'industrie et le commerce de l'automobile (AMICA) sous le thème "La sous-traitance automobile au service de l’accélération de la croissance du secteur et de l’arrivée de nouveaux métiers", ce salon a pour objectif de créer un bassin de sourcing/networking au niveau local et de favoriser l'échange constructeurs-équipementiers de rangs 1 et 2 d'un côté, et avec les sous-traitants de l'autre, ainsi que de répondre aux besoins de sous-traitance actuellement estimés à 600 millions d'euros et qui devraient atteindre en 2020 plus d'un milliard.

Tanger Free Zone représente aujourd’hui la première zone portuaire regroupant plus de 500 équipementiers. Les responsables achats et techniques des équipementiers, leaders mondiaux dans leurs domaines d'activité et grands donneurs d'ordre sont présents à ce salon afin de réussir les opportunités de business concrétisant ainsi des partenariats win-win. S'exprimant lors de la cérémonie d'ouverture de cette rencontre, le président de l'AMICA, Hakim Abdelmoumen, a affirmé que "des investissements se confirment à l'issu de ce salon" devenu un rendez-vous incontournable pour des opportunités de business entre constructeurs, équipementiers et sous-traitants automobiles, précisant que ce succès se conjugue par une hausse de la participation par rapport à la première édition qui a accueilli 100 exposants seulement.

Cette année, le salon accueille quelque 300 exposants qui dévoileront leurs dernières nouveautés et offres en matière de sous-traitance, a fait savoir M. Abdelmoumen, soulignant que, faute de place, un grand nombre d'exposantes n'a malheureusement pas pu être accueilli. Jetant un focus sur la réalité du secteur automobile, il a indiqué que "nous sommes rentrés dans une sorte de spirale positive où les marchés et les investissements sont de plus en plus importants", précisant "qu'aujourd'hui, la dynamique est là, mais qu'il va falloir accompagner par tous les moyens". Le secteur de l’industrie automobile au Maroc, avec les deux usines Renault-Nissan, la prochaine mise en service des composantes du projet Peugeot Citroën et l’implantation prochaine du constructeur chinois BYD qui entreprend la réalisation d’un écosystème industriel complet autour de la mobilité verte avec une capacité de production de plus de 100.000 voitures électriques par an, est en avance sur les objectifs fixés par le Plan d'Accélération Industrielle 2014-2020 du ministère de l'Industrie, du Commerce, de l'Investissement et de l’Économie Numérique.

Ce salon, organisé en partenariat avec Tanger Med Zone, Renault Maroc, Peugeot Citroën Automobile, Atlantic Free Zone et l'AIZFET, vise ainsi à mettre en avant les atouts incontestables et les acquis certains d'une industrie qui s’est transformée, au fil des années, en un véritable levier de croissance et d’accélération industrielle pour le Royaume en étant le 1er secteur exportateur avec une part de 29% des exportations du pays et un chiffre d'affaire de 7 milliards d'euros poursuivant ainsi son évolution avec comme objectif d’atteindre plus de 10 milliards d'euros à l'horizon 2020. Cet objectif est pleinement réalisable en raison de l’intérêt croissant de plusieurs constructeurs automobiles pour le sourcing au Maroc (PSA, Renault, VW, Ford...), de l’accélération d’arrivée de nouveaux équipementiers et de nouveaux métiers en filigrane de la récente signature, devant SM le Roi Mohammed VI, de 26 nouvelles conventions d’investissement.

MAP:25/04/2018