15 °C Cloudy Rabat

Actualités
Vendredi 12 Janvier 2018

Une délégation japonaise en visite de travail au Maroc

Synthèse vocale
Une délégation japonaise en visite de travail au Maroc

M. Elalamy: De nouveaux horizons de coopération s'offrent en matière de planification stratégique durable et de développement des politiques urbaines 

Le ministre par intérim de l'Aménagement du Territoire national, de l'Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la Ville, Moulay Hafid Elalamy a indiqué, mercredi à Rabat, que son département ambitionne d’ouvrir de nouveaux horizons de coopération avec le Japon en matière de planification stratégique durable et de développement des politiques urbaines, ainsi que dans le domaine du bâtiment et des infrastructures et tous les aspects qui leur sont liés en termes de savoir-faire, de durabilité et de résilience.

Lors de ses entretiens avec le ministre délégué auprès du ministre du Territoire, des Infrastructures, du Transport et du Tourisme du Japon, Takao Makino, en visite de travail au Maroc à la tête d’une importante délégation (10-12 janvier), M. Elalamy a noté que le Maroc offre actuellement d’énormes opportunités d’investissement dans divers domaines, notamment en matière des grands projets structurant et des programmes de développement stratégiques.

Il a, dans ce sens, fait savoir que le gouvernement marocain a mis en place un cadre incitatif fort intéressant permettant le drainage des capitaux internationaux et la promotion des investissements directs étrangers, notant que cette visite permettra d’ouvrir de nouveaux horizons de coopération avec le Japon, dont l’expérience en matière de développement constitue une référence internationale dans plusieurs domaines, et dont le Maroc souhaite bénéficier. "Les relations de coopération entre le Maroc et le Japon ont pris de l’ampleur ces dernières années et nous souhaitons par l’occasion de leur assurer de meilleures perspectives, en mettant sur place les conditions favorables à un véritable partenariat entre nos deux pays englobant de nouveaux axes liés à nos domaines d’action communs", a-t-il poursuivi.

Il a, en outre, souligné le caractère stratégique de cette visite qui constitue une occasion pour échanger les expériences et les bonnes pratiques, pour créer des synergies et identifier de nouvelles pistes de développement de la coopération et de partenariats entre les deux pays.

Le ministre a, également, saisi cette occasion pour rappeler les avantages que pourrait avoir une coopération régionale, voire continentale, qui impliquerait la partie nipponne et dans laquelle le Maroc pourra jouer un rôle primordial, compte tenu de la présence active du Royaume sur la scène économique et diplomatique africaine.

Pour sa part, M. Makino a exprimé la volonté de son pays de promouvoir l’échange d’expériences et des bonnes pratiques et d’entrevoir de nouvelles perspectives de coopération avec le Royaume du Maroc dans les domaines d’intérêt commun.

Il a également noté que la coopération tripartite pourrait ainsi constituer une nouvelle opportunité de coopération avec les pays africains, dans le cadre du Japan-Africa Infrastructure Development Association (JAIDA), créée en septembre 2016.

Il a, dans ce sens, fait savoir que JAIDA vise à fournir continuellement et activement des informations sur les technologies japonaises et les expériences de "haute qualité de l’infrastructure" dans les pays africains et de créer et promouvoir des relations avec les secteurs publics et privés en Afrique et en Japon.

Ces entretiens se sont déroulés en présence de l’ambassadeur du Japon à Rabat et des membres de la délégation japonaise composée d’hommes d’affaires et de chefs d’entreprises leaders de l’économie nippone, spécialisées dans le secteur des infrastructures et des transports. 

Maroc-Japon: Signature à Rabat d'un mémorandum de coopération dans le domaine des infrastructures

Le ministre de l'Équipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau, Abdelkader Amara, et le ministre délégué auprès du ministre du Territoire, des Infrastructures, du Transport et du Tourisme du Japon, Takao Makino ont procédé, mercredi à Rabat, à la signature d'un mémorandum de coopération dans le domaine des infrastructures dans le but de consolider les relations bilatérales.

En vertu de cet accord, les deux parties s’engagent à accroitre la coopération entre les organisations et entreprises publiques et privées des deux pays en matière d’investissement dans les infrastructures de qualité au Maroc et dans les pays d’Afrique et à combler l’écart existant entre l’offre et la demande d’investissement dans les infrastructures, en favorisant des investissements d’infrastructure de qualité.

Ce mémorandum de coopération vise également le soutien technique, la formation d’experts et le développement d’infrastructures mutuelles et l’investissement, ainsi que la recherche de projets conjoints dans les pays africains pour fournir des infrastructures de qualité.

Les deux pays ont également prévu l’organisation conjointe de réunions bilatérales comprenant des séminaires, ateliers et symposiums, ainsi que des visites techniques avec la participation de représentants d’organisations et d’entreprises publiques et privées.

Dans une déclaration , M. Amara a souligné que cet accord constitue la plateforme d’une volonté commune à aller de l’avant pour renforcer les liens bilatéraux permettant d’intensifier davantage les échanges et le partage des expériences entre les acteurs publiques et privés des deux pays, dans le domaine du développement, de la promotion et du financement des infrastructures de transport de qualité, durables et pérennes au Maroc et en Afrique.

A cette occasion, il a relevé l’excellence des relations de coopération bilatérale qui unissent le Maroc et le japon, caractérisées par la durabilité, la pérennité et la continuité, et matérialisées par l’assistance technique et financière du Japon pour le développement des infrastructures de transport au Maroc, d’une part, ainsi que le développement des compétences et le renforcement des capacités, réalisés dans le cadre de la coopération tripartite, bénéfique à plusieurs pays africains, d’autre part.

De son côté, M. Makino a insisté sur le renforcement des relations de coopération entre les deux pays, à travers la réalisation d’études techniques et le financement de projets structurants pour l’économie nationale, et par la même, constituer ensemble une plateforme adéquate pour la promotion des investissements dans le domaine des infrastructures dans les pays africains.

La signature de ce mémorandum de coopération s’est déroulée en présence de l’ambassadeur du Japon à Rabat et des membres de la délégation japonaise, en visite de travail au Maroc (10-12 janvier), composée d’hommes d’affaires et de chefs d’entreprises leaders de l’économie nippone, spécialisées dans le secteur des infrastructures et des transports.

Le Maroc et le Japon déterminés à renforcer et à dynamiser davantage la coopération bilatérale dans le domaine des infrastructures et d'investissement

Le renforcement de la coopération entre le Maroc et le Japon dans le domaine des infrastructures et d’investissement a été au centre d'entretiens, mercredi à Rabat, entre le ministre de l’Équipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau, Abdelkader Amara, et le ministre délégué auprès du ministre du Territoire, des Infrastructures, du Transport et du Tourisme du Japon, Takao Makino, en visite de travail au Maroc à la tête d’une importante délégation (10-12 janvier).

S’exprimant à cette occasion, M. Amara a indiqué que la coopération entre les deux pays est matérialisée, en particulier, par l’assistance technique et financière du japon pour le développement des infrastructures de transport au Maroc, d’une part, et le développement des compétences et le renforcement des capacités, réalisés dans le cadre de la coopération tripartite, qui a bénéficié à plusieurs pays africains, d’autre part. Il a, dans ce sens, indiqué que cette rencontre, s’inscrit dans le cadre de l’échange de de visites de haut niveau entre les deux parties, se félicitant de l’appui inlassable et permanent du Japon aux efforts de développement socio-économique au Maroc et du degré de coopération avec l’Agence de Coopération Japonaise (JICA).

"L’apport nippon pour notre ministère n’est pas uniquement financier et technique, mais aussi humain et relationnel" a-t-il poursuivi, faisant savoir que le contact des experts des deux parties et du secteur privé japonais est l’occasion idoine pour favoriser le transfert technologique.

"L’occasion nous est offerte, aujourd’hui, pour dynamiser davantage les relation de coopération, à l’instar de ce qui a été réalisé au niveau de la coopération tripartite, avec la signature, en octobre 2017, du 5-eme procès-verbal des discussions relatives au projet de coopération entre les établissements de formation de notre ministère et la JICA, pour le renforcement des capacités des ressources humaines dans le secteur du transport au profit des pays africains", a-t-il ajouté.

M. Amara a, en outre, souligné que son département est disposé à recevoir des acteurs importants de l’économie japonaise qui s’intéressent au Maroc et à examiner leurs propositions pour concrétiser des projets d’infrastructures à même de développer l’économie du pays.

Il a également fait savoir que les établissements et les entreprises publique sous tutelle vont s’atteler à étudier les partenariats leur permettant de bâtir avec les acteurs japonais, dans une relation gagnant-gagnant, des projets bénéfiques pour les populations locales, au Maroc et en Afrique.

De son côté, M. Makino a exprimé la volonté de son pays de promouvoir l’échange d’expériences et des bonnes pratiques et d’entrevoir de nouvelles perspectives de coopération avec le Royaume du Maroc dans les domaines d’intérêt commun.

M. Makino a, dans ce cadre, noté que le Japon collabore avec le Maroc depuis plus de 30 ans, exprimant le souhait d’approfondir cette coopération dans d'autres secteurs, tels que le transfert de technologie, la mise en valeur des ressources humaines et la coopération triangulaire, dans le cadre du Japan-Africa Infrastructure Development Association (JAIDA), créée en septembre 2016.

Il a, dans ce sens, fait savoir que JAIDA vise à fournir continuellement et activement des informations sur les technologies japonaises et les expériences de "haute qualité de l’infrastructure" dans les pays africains et de créer et promouvoir des relations avec les secteurs publics et privés en Afrique et en Japon.

Ces entretiens se sont déroulés en présence de l’ambassadeur du Japon à Rabat et des membres de la délégation japonaise composée d’hommes d’affaires et de chefs d’entreprises leaders de l’économie nippone, spécialisées dans le secteur des infrastructures et des transports. 

(MAP 10/01/2018)