12 °C Partly cloudy Rabat

Actualités
Dimanche 1 Octobre 2017

Ministre de la culture et de la communication: Feu Juan Goytisolo est un véritable pont entre l’Occident et l’Orient, l’Espagne et le Maroc

Synthèse vocale
 Ministre de la culture et de la communication: Feu Juan Goytisolo est un véritable pont entre l’Occident et l’Orient, l’Espagne et le Maroc

 

Feu Juan Goytisolo, cet écrivain hors pair, qui a joué un véritable pont entre l'Occident et l'Orient, l'Espagne et le Maroc, n'avait cessé de son vivant de valoriser la culture arabo-islamique et sa contribution dans la civilisation occidentale et humaine, a souligné vendredi, à Marrakech, le ministre de la culture et de la communication, Mohamed Laaraj.

S'exprimant à une journée en hommage posthume à l’écrivain espagnol, Juan Goytisolo, à l’initiative conjointe de l’Institut Cervantès et de l’Ambassade d’Espagne au Maroc, M. Laaraj a appelé à préserver le patrimoine créatif et culturel de cette sommité de la littérature espagnole et cet écrivain qui vouait un amour fou pour la culture marocaine et arabo-musulmane. 

Il a par ailleurs, souligné que Juan Goytisolo, qui a milité en faveur du classement de Jemaâ Fna en tant que patrimoine universel par l'UNESCO, est devenu de son vivant un des acteurs incontournables dans la scène culturelle marocaine grâce à une prise de conscience magistrale des expressions matérielles et immatérielles de cette culture et qui se sont reflétées dans plusieurs de ses publications et articles.

Et d'ajouter que cette figure de proue de la culture espagnole, décédée le 4 juin dernier, "restera toujours présente parmi nous, à Marrakech, au Maroc et en Espagne et dans tout lieu où sont parvenues ses œuvres, ses nobles positions pour les causes justes et les peuples subissant les injustices, en partant de la Palestine, en passant par le Kosovo, les immigrés clandestins et les cultures menacées par la mondialisation".

"Son militantisme pour les causes justes et les peuples opprimés a fait de lui une personnalité très respectée au niveau international", a noté M. Laaraj.

Et de souligner que Feu Juan Goytisolo "qui a habité la culture de l'autre", a élu domicile à Marrakech depuis les années 70 et depuis cette date, il est devenu un des monuments phares de cette ville millénaire et une des mémoires vivantes qui ont accompagné les mutations de la place Jemaâ Fna.

L'ambassadeur de l'Espagne au Maroc, Ricardo Diez-Hochleitner, a pour sa part mis l'accent sur l'engagement de Juan Goytisolo envers le peuple marocain qu'il affectionnait et vénérait la culture.

Et de faire savoir que sa relation avec ce pays remonte à plus de 40 ans, notant que cette relation se reflète dans ses œuvres mondialement célèbres.

M. Diez-Hochleitner a fait observer que Juan Goytisolo, l'un des meilleurs écrivains de la langue de Cervantès, a laissé une empreinte indélébile chez les conteurs de la mythique place Jemaâ Fna.

Le président du Conseil communal de Marrakech, Mohamed Larbi Belkaid, a de son côté, noté que Juan Goytisolo a pris conscience très tôt de la valeur universelle et des trésors que recèle la place mythique Jemaa Fna, le cœur battant de la Cité ocre, et de la nécessité de transcrire ce patrimoine populaire marocain immatériel.

Cet écrivain a élu domicile à Marrakech parce qu'il y a découvert un espace historique où cohabite les aspects de la légende et l'histoire, la pluralité et les valeurs humaines, a-t-il ajouté, notant que Juan Goytisolo s'est lié par un amour profond avec les habitants de la cité ocre, qui s'est traduit notamment par son militantisme en faveur du classement de la place Jemaa Fna en tant patrimoine universel par l'UNESCO.

"La cité ocre et ses habitants se souviendront toujours de ce géant, dont les œuvres resteront éternelles dans l'histoire", a-t-il dit, annonçant que Marrakech organisera une grande manifestation en célébration du 16è anniversaire du classement de la Place Jemaâ Fna en tant que patrimoine universel et qui donnera l'opportunité pour mettre en relief les efforts consentis par Feu Juan Goytisolo aux côtés d'une pléiade d'intellectuels, écrivains dans ce classement.

Cet hommage à Feu Juan Goytisolo, qui bénéficie du concours du ministère de la Culture et de la Communication, la Wilaya de Marrakech-Safi et de la Commune de Marrakech, investira plusieurs espaces de la cité ocre, en l’occurrence le Palais Bahia, l’Institut Cervantès de Marrakech et la Place Jamâa El Fna.

Cette journée sera ainsi, l’occasion de souligner l’importance que le Maroc a joué, dans la vie et dans l’œuvre de cet écrivain, essayiste et romancier universel, et de rendre hommage à sa mémoire, à ses livres et à sa liaison très profonde et spéciale avec la ville de Marrakech. Au menu de cet événement culturel, figurent des rencontres d’écrivains, intellectuels et amis de Feu Juan Goytisolo, issus du Maroc, d’Espagne et de France. Les participants à cette cérémonie auront aussi l’opportunité d’apprécier une exposition collective de peinture, outre une activité de "Halqa" dédiée à Goytisolo, promoteur de la déclaration de la place de Jamaâ El Fna comme patrimoine de l’humanité. Né en 1931 à Barcelone et décédé à Marrakech, Feu Juan Goytisolo était un intellectuel engagé qui a vécu l'exil à Paris et qui a développé un regard critique vis-à-vis de son pays d'origine et de la civilisation occidentale.

Il a réussi à transmettre au monde la spécificité culturelle espagnole à travers une harmonie entre l'oral et l'élément culturel matériel.

Il a obtenu plusieurs consécrations, dont le Prix "Europalia" en 1985, le Prix "Octavio Paz" (2002), le Prix national des Lettres espagnoles (2008) et le Prix Cervantès en 2014. 

MAP: 29/09/2017