22 °C Partly cloudy Rabat

E-Gouvernement

Au delà d'une informatisation de procédures et des processus existants, l'e-gouvernement requiert leur configuration en profondeur, sur la base d'une compréhension fine du fonctionnement d'une administration publique.

Cela exige également une collaboration transversale entre les administrations et les organismes concernés aisni qu'une vision partagée entre les différentes entités.

Au Maroc, les dépenses du secteur public représentent une part significative du budget de l’Etat. Aussi, ce secteur est-il appelé à réaliser des gains d’efficience importants grâce à la mise en œuvre de services e-gouvernement par le biais d’un traitement simplifié et automatisé de l’information.

Vision

L’objectif poursuivi est d’utiliser les projets e-Gouvernement pour moderniser l’Administration et les Collectivités Locales au service des citoyens et des entreprises. Il s’agit d’exploiter les technologies de l’information et de la communication pour reconfigurer en profondeur les processus, les rendre efficaces et efficients, totalement orientés au service du citoyen et de l’entreprise. 

L’administration électronique

La modernisation de l’administration passe aussi par le recours aux nouvelles technologies pour faciliter l’accès des citoyens aux services administratifs de base et alléger les charges de l’administration. 

C’est dans ce sens qu’a été mis en place le comité « e-gouvernement » chargé d’élaborer un plan d’action pour le développement de l’administration électronique et d’assurer le suivi des réalisations accomplies, dans le cadre global du Comité Stratégique pour le Développement des Technologies de l’Information, présidé par le ministre en charge des Affaires Economiques et Générales.

Les réalisations, il y en eu et des plus importantes. Ainsi le 17 avril 2006, le portail national «maroc.ma » est lancé. Ce portail est composé de deux parties : une partie institutionnelle présentant une multitude d’informations sur le Maroc, et l’autre administrative (service-public.ma) mettant à la disposition du citoyen quelque 700 procédures administratives. 

Parallèlement au service-public.ma, un centre d’appels d’assistance aux usagers de l’administration est mis en place dans l’objectif de rapprocher l’administration des  usagers en mettant à leur disposition les informations et renseignements dont ils ont besoin. 

Au niveau sectoriel, les ministères de la Justice, des Finances, de la Santé, de l’Equipement et du Transports offrent désormais leurs services sur le net via respectivement e-justice, e-finances, e-sante et e-transport.  

Par ailleurs, des établissements comme la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS) et l’Agence Nationale de la Conservation Foncière, de la Cartographie et du Cadastre (ANCFCC) ont également mis en ligne leurs services. 

Le comité e-gouvernument préconise, d’ici à 2007, la mise en ligne de plusieurs autres services, le tout dans le but certes de dématérialiser les démarches administratives, mais aussi de renforcer la transparence et de moraliser la vie publique. 

Pour davantage d'informations consultez les liens suivants :

Le Portail E-Gouvernement

Le Portail des Services Publics

Le Site du Ministère de la Fonction Publique et de la Modernisation de l'Administration

Le compte Twitter E-GOV

La page Facebook E-GOV