16 °C Clear sky Rabat

Les Discours du Roi

Discours de SM le Roi Mohammed VI à l'occasion du 28ème anniversaire de la glorieuse Marche Verte

"Louange à Dieu,
Que la Prière et la Bénédiction soient sur le Prophète, Sa Famille et Ses Compagnons

Cher peuple,

Nous célébrons cette année l'anniversaire de la glorieuse Marche Verte sous le triple signe de la dévotion, de la fidélité et de la grâce rendue à Dieu.

Notre dévotion au Très-Haut est, en effet, sublimée en ces jours-ci par les faveurs que Dieu dispense aux musulmans en ce mois sacré du Ramadan, mois de Révélation du Saint Coran. C'est une période particulièrement favorable aux âmes pour se hisser aux cimes des grandes vertus qui doivent prévaloir entre les croyants et que symbolisent le sacrifice, la solidarité, la tolérance et la bienfaisance.

Nous célébrons également cet anniversaire sous le signe de la fidélité à la mémoire de Notre Vénéré Grand-père, Sa Majesté le Roi Mohammed V, le libérateur de la Nation, dont nous venons de commémorer la quarante-deuxième année de sa disparition, fidélité, également, à la mémoire du concepteur de la Marche Verte, dont nous célébrons aujourd'hui le 28ème anniversaire, à savoir Notre Auguste Père, Sa Majesté le Roi Hassan II.

Puisse le Très-Haut les recevoir en sa Sainte Miséricorde et sanctifier leur âme. A l'un et à l'autre, la Patrie restera à jamais reconnaissante et n'aura de cesse de Leur rendre, avec déférence, l'hommage qui Leur sied. Pour Notre part, Nous faisons le serment devant le Très-Haut de rester fidèle à la voie qu'Ils nous ont tracée.

Notre commémoration de la glorieuse Marche Verte se fait aussi sous le signe de la grâce rendue à Dieu pour les bienfaits qu'Il ne cesse de nous prodiguer. Nous communions ce soir dans l'unité nationale, la solidarité sociale et la fierté du modèle marocain, profondément ancré dans notre sublime religion et fermement attaché à la concrétisation de ses grands idéaux de justice, d'égalité, de dignité humaine et d'ouverture sur notre temps.

La glorieuse Marche Verte restera à jamais pour nous un repère incontournable dans notre histoire contemporaine, au même titre que la Révolution du Roi et du Peuple pour le recouvrement de notre indépendance nationale. C'est également l'occasion d'évaluer, comme chaque année, le chemin parcouru et de renforcer notre mobilisation afin de relever les défis.

Cher peuple,

Nous voudrions aujourd'hui t'entretenir de l'évolution que connaît la question de nos Provinces sahariennes, qui exige de notre part davantage de vigilance et de clairvoyance, notamment par l'adoption d'une stratégie qui consacre nos choix démocratiques.

En effet, notre force provient de notre choix libre et éclairé de la démocratie. Ce choix, autant que les fruits d'une diplomatie offensive, où se conjuguent les efforts des différentes institutions, qu'elles soient parlementaires, partisanes, syndicales, ou associatives, sont à même de nous aider à faire valoir la justesse de notre cause.

Nous te disons sans ambages que Nous comprenons parfaitement ton inquiétude, somme toute naturelle, suite à l'interprétation inappropriée de la Résolution 1495, adoptée par le Conseil de sécurité le 31 juillet dernier.

Nous sommes fier du refus unanime que tu as opposé à cette interprétation, refus qui prouve une nouvelle fois au monde, si besoin est, que la Nation marocaine, d'Oujda à Smara, et de Tanger à Lagouira, est unie et qu'elle n'admet aucune atteinte à sa souveraineté nationale ou à son intégrité territoriale.

Le Maroc, Etat démocratique, est toujours resté attaché au principe de règlement pacifique des différends. En outre, il a invariablement fait preuve d'une collaboration constante avec les Nations Unies, souscrivant pleinement aux résolutions du Conseil de Sécurité, en particulier celles adoptées depuis l'année 2001, qui insistent toutes sur la recherche d'une solution politique, dite de troisième voie, après que la communauté internationale ait relevé l'inapplicabilité du Plan de règlement de 1991.

Compte tenu du fait que la légalité internationale exige, dans son esprit autant que dans sa lettre, que toute solution politique soit négociée au préalable, et ses modalités d'application mutuellement acceptées, le Maroc a de tout temps demandé que soit scrupuleusement respecté ce principe de base, et récuse, aujourd'hui comme hier, tout autre interprétation qui sortirait de ce cadre.

Nous réitérons, encore aujourd'hui, que Nous sommes déterminé, dans l'esprit de la Marche Verte, à persévérer dans la voie pacifique, notamment dans le cadre du processus onusien en cours, processus pour le succès duquel nous ne ménagerons aucun effort et auquel nous contribuerons avec sincérité et esprit de pleine coopération.

Cette volonté de paix et Notre recherche d'une solution négociée ne doivent, en aucune manière, être perçues comme une quelconque faiblesse de notre part car, plus que jamais, Nous demeurons déterminé à défendre légitimement notre souveraineté nationale, notre intégrité territoriale, la dignité des citoyens marocains et notre identité, qui est caractérisée par son unicité et par la richesse qu'elle doit à ses affluents pluriels, et dont Nous sommes le Garant, en Notre qualité d'Amir Al Mouminine, et de Représentant Suprême de la Nation.

Acteur international loyal et responsable, et conscient, de surcroît, de ses responsabilités et de son rôle agissant au sein des institutions internationales et régionales, le Maroc n'hésite pas à participer activement aux opérations de maintien de la paix, en Afrique et ailleurs, et à contribuer pleinement à la recherche d'une solution juste et globale au conflit du Moyen-Orient, apportant ainsi la preuve de son attachement aux vertus de la paix, du dialogue et de la démocratie. Ceci lui vaut, d'ailleurs, d'être reconnu et apprécié comme partenaire crédible et fidèle à ses engagements.

Nous avons l'intime conviction, cher peuple, que tu partages Notre vision, compte tenu de la parfaite symbiose qui caractérise nos relations, que tu as pleine confiance dans ton présent et que tu es rassuré quant à ton avenir. Tu peux être fier, cher peuple, de tes capacités, qui sont à même de te garantir le succès dans tout ce que tu entreprends et dans les projets d'envergure que tu te proposes de réaliser.

En effet, en l'espace de quatre années de labeur, le paysage marocain a été foncièrement transformé à tous les niveaux. Nous sommes déterminé, dans le cadre de Notre action visant à asseoir la pratique démocratique sur des bases saines et solides, à doter les diverses régions du Royaume d'une plus grande cohésion, afin d'affirmer plus nettement leur personnalité distinctive, dans le cadre d'un Maroc uni et riche de l'apport de ses diverses composantes régionales.

Nous sommes également soucieux de faire de la régionalisation, de la décentralisation, de la déconcentration et de la démocratie participative et de proximité, un projet stratégique qui s'affirme et se concrétise de jour en jour sur le terrain, notamment dans nos Provinces du sud.

Nous avons relevé avec grande fierté, lors des différentes opérations électorales, la forte participation de Nos fidèles sujets des Provinces Sahariennes, avec des taux de participation dépassant ceux enregistrés dans les autres régions, confirmant ainsi leur indéfectible attachement à leur marocanité.

Chaque bulletin de vote ainsi déposé dans les urnes, en toute liberté et en toute spontanéité, a valeur de vote confirmatif de leur marocanité et de renouvellement de la Beia perpétuelle qui les lie au Glorieux Trône Alaouite, dans un climat de sécurité, de sérénité, de stabilité et d'exercice effectif de la démocratie.

Le conflit artificiel autour de la marocanité de notre Sahara ne concerne nullement une question de décolonisation, dans la mesure où cette décolonisation a déjà eu lieu, par le biais de négociations, de consensus et d'accords entre les parties concernées, notamment le Maroc et l'Espagne. Il s'agit, en fait, d'un différend créé de toutes pièces et qui va à contre-courant de l'unité maghrébine, dans un monde où seuls les blocs et les regroupements régionaux, fondés sur les principes de démocratie et d'intégration économique, ont voix au chapitre.

C'est conscient de cette réalité que le Maroc a toujours considéré l'Union du Maghreb Arabe comme un choix stratégique incontournable. Cette foi n'a d'égal que notre attachement inébranlable aux liens de fraternité, au nom desquels Nous appelons l'Algérie soeur à oeuvrer, de concert avec Nous, pour résoudre les problèmes qui entravent encore la concrétisation des ambitions de nos peuples pour la mise en place d'une Union maghrébine forte, fondée sur la compréhension mutuelle, la stabilité, la concorde, l'unité, le progrès et la paix.

Nous saluons les positions constructives d'un certain nombre d'acteurs influents de la communauté internationale, qui comprennent la justesse de la cause marocaine et sont soucieux de la stabilité du Maghreb arabe et de la région méditerranéenne. Nous demeurons ouverts, par ailleurs, à toute démarche de bons offices à cet égard.

Le Maroc, fort de son unanimité nationale et de son bon droit, restera disposé à contribuer pleinement à toute solution politique consensuelle, réaliste et définitive, pour autant qu'elle prenne en compte son droit légitime de préserver la souveraineté du Royaume, son unité nationale et son intégrité territoriale, dans le respect et en application des principes démocratiques.

Toute démarche contraire à cet impératif ne fait que renforcer l'unanimité nationale, mais elle risque, par ailleurs, de plonger toute la région dans l'instabilité, au lieu de promouvoir la coopération pour éradiquer le terrorisme et l'extrémisme, qui menacent l'espace méditerranéen tout entier.

La dynamique engagée sur l'ensemble du territoire national, dans le cadre d'une société démocratique moderniste, pour assurer au citoyen un avenir plus prospère, est encore plus évidente dans nos Provinces du Sud, où la mobilisation générale et l'esprit de sacrifice portent, de jour en jour, leurs fruits et consacrent le principe de gestion des affaires locales et régionales.

Le Maroc, qui célèbre aujourd'hui le 50e Anniversaire de la Révolution du Roi et du Peuple pour le recouvrement de l'indépendance et de la liberté, et ce dans une parfaite symbiose entre la Nation et son Roi, Garant de sa souveraineté, de son unité nationale et de son intégrité territoriale, n'acceptera aucune solution qui ne prenne pas en considération ses droits légitimes.

Nous sommes par ailleurs déterminé à poursuivre Notre action pour conduire le Maroc vers davantage de progrès, d'unité et de démocratie.

"Le mal et le bien ne sauraient marcher de pair. Rends le bien pour le mal, et tu verras ton ennemi se changer en protecteur et ami" (Sourate 41, verset 34). Véridique est la Parole de Dieu.

Wassalamou alaikoum warahmatoullah wabarakatouh".