16 °C Clear sky Rabat

Les Discours du Roi

Message de SM le Roi aux participants à la Cinquième Edition du Sommet Global de l'Entrepreneuriat

SM le Roi Mohammed VI, que Dieu L'assiste, a adressé un message aux participants à la Cinquième Edition du Sommet Global de l'Entrepreneuriat qui se tient à Marrakech.

Ci-après le texte intégral du message Royal, dont lecture a été donnée par le Chef du Gouvernement, M. Abdelilah Benkirane, à l'ouverture officielle jeudi 20/11/2014 à Marrakech des travaux de ce sommet:.

"Louange à Dieu, Paix et salut sur le Prophète.

Excellence, Messieurs les Chefs d'Etat,

Excellence, Monsieur le Vice-président des Etats-Unis d'Amérique,

Excellences, Mesdames et Messieurs les Ministres,

Honorables acteurs du monde économique et de la société civile,

Excellences, Mesdames, Messieurs,

Il M'est particulièrement agréable de vous souhaiter, à toutes et à tous, la bienvenue au Royaume du Maroc et de saluer le choix de tenir la 5ème édition du "Sommet Mondial de l'Entreprenariat" précisément ici, à Marrakech.

Fondée il y a presque mille ans, cette cité aura, des siècles durant, nourri la création, l'innovation et le progrès et assuré un rôle dynamique dans leur transmission, mutuellement profitable, aux mondes subsaharien, arabe, musulman et enfin européen. Ses ports atlantiques voisins ont également, très tôt, regardé vers le Nouveau Monde. 

Le Maroc est fier que ce Sommet, initié par le président Barack Obama en 2009, se tienne, pour la 1ère fois, en terre africaine, confirmant ainsi la vocation et l'ambition du Royaume qui considère la promotion de son partenariat avec ce Continent comme un choix déterminé et irréversible.

Porté par ses options fondamentales et ses valeurs essentielles, le Maroc adhère sans conteste aux objectifs de ce Sommet. Il se mobilise pour le développement humain et durable, et investit dans la culture entrepreneuriale. Mon pays encourage également le partage d'expertise et de savoir-faire et l'optimisation des complémentarités, notamment entre pays du Sud. 

Excellences, Mesdames, Messieurs,

On ne naît pas entrepreneur, on le devient en s'engageant sur la voie du succès dans un rapport interactif entre l'effort, l'apprentissage et la maitrise des difficultés.

L'entrepreneur est celui qui bouscule les circuits établis et défie le statu quo, en n'hésitant pas à prendre l'initiative de répondre, à son échelle, à des besoins encore non identifiés, insatisfaits ou nouveaux.

L'entrepreneuriat et l'innovation représentent ainsi des valeurs jumelles qui constituent, toutes deux, des tremplins vers la liberté, la mobilité sociale et la prospérité, si l'environnement des affaires le permet et que les conditions générales sont réunies.

L'éducation représente un passage obligé, une condition nécessaire au processus de maturation qui amène une personne à cultiver son esprit critique et sa volonté de s'améliorer, pour pouvoir, le moment venu, reconnaître et saisir une opportunité économique, technologique ou sociale. 

Dès lors, il nous revient de fournir aux générations futures une éducation qui dépasse la simple "accumulation transmission" pour, au-delà, valoriser la créativité, la réactivité et l'inventivité.

A ce titre, la jeunesse dispose aujourd'hui d'une fenêtre sur le monde, à travers les Nouvelles Technologies de l'Information, qui font de la connaissance universelle, théorique et appliquée, un bien commun de l'Humanité.

Nous tenons donc à saluer et encourager l'ensemble des dépositaires de la connaissance, individuels et institutionnels, qui alimentent notre jeunesse, avide de progrès personnel, en contenus accessibles à tous.

Ils contribuent ainsi à faire de la connaissance partagée en ligne un ascenseur social à l'échelle mondiale, qui met à la portée de ceux qui en étaient autrefois privés, des savoirs et des apprentissages d'une valeur inestimable pour l'innovation et l'entreprenariat. 

Dans un contexte où les moyens de communication modernes sont parfois pervertis au service des causes condamnables, comme la radicalisation religieuse ou la promotion d'idéologies déviantes, il importe de les canaliser et de les développer au profit de l'émulation positive et de l'initiative citoyenne, à travers une coopération plus étroite avec les sociétés civiles.

Excellences, Mesdames, Messieurs,

Chaque nation, chaque culture et chaque communauté peut trouver en elle-même les ressorts de la confiance en l'avenir, indispensable à l'acte d'entreprendre.

Pour notre part nous pouvons témoigner que ces vertus universelles sont éminemment portées par l'islam qui promeut une conception optimiste de l'existence.

Notre religion ne réprouve pas le profit. Au contraire, elle encourage l'esprit d'initiative, l'épanouissement personnel et la promotion par le mérite. Plus encore, l'institution de Waqf représente une forme originale d'entrepreneuriat, singulièrement ancrée dans nos traditions de solidarité d'entre les générations.

Pour vaincre le pessimisme dont notre continent a souffert, nos Gouvernements doivent impulser confiance à notre jeunesse pour qu'elle puisse croire en ses capacités propres à apprendre et à entreprendre. Il nous faut pour cela cultiver les exemples positifs et ériger les réussites en modèles. 

Il en est de même pour l'entrepreneuriat féminin, si prometteur pour nos économies et nos sociétés que nous devons tous encourager, à défaut de quoi un potentiel énorme resterait sacrifié.

La société entrepreneuriale recherchée devrait ainsi assurer l'égalité des chances pour tous en inspirant et stimulant les femmes et les jeunes à l'acte d'entreprendre. Leur rôle dans cet écosystème serait davantage valorisé comme force de propositions et d'actions, au service de la croissance inclusive et de l'emploi. Excellences, Mesdames, Messieurs, 

Il ne faut pas confondre innovation technologique et haute technicité. Les innovations dites à bas contenu technologique peuvent tout autant que les autres répondre à des besoins spécifiques, en particulier dans les pays en développement. 

Les innovations de ce type permettent souvent d'accompagner le développement social et d'améliorer le bien-être sur le terrain.

Il va de soi que l'innovation ne peut être réservée qu'aux plus riches et qu'aux classes privilégiées. Les entrepreneurs peuvent également porter leur attention aux consommateurs à bas revenus, en fournissant des produits et services, adaptés et rentables.

Le secteur des télécommunications en Afrique en fournit le meilleur exemple. L'ingéniosité et l'innovation locale introduisent en effet des services spécifiques et des applications novatrices, à la grande satisfaction des usagers.

Excellences, Mesdames, Messieurs,

Comme le prouve depuis cinq ans le succès des Sommets que nous organisons, c'est dans l'échange des bonnes pratiques et des expertises, le partage des modes de financement et de montage des projets, que naît la richesse collective, puisque le Savoir est le seul bien dont la valeur augmente lorsqu'il est partagé.

Nous tenons donc à féliciter tous ceux qui ont contribué à rendre possible, aujourd'hui à Marrakech, des interactions nouvelles et croisées entre décideurs politiques, acteurs économiques et représentants de la société civile, du monde académique et des médias.

Je relève avec une grande satisfaction que ce Sommet a réussi à mobiliser un grand nombre de porteurs de projets, d'investisseurs et de jeunes entrepreneurs venus de divers horizons.

L'installation, en marge de ses travaux, d'un "Village de l'Innovation", espace dynamique et interactif, leur offre, à cet égard, une scène idéale pour présenter leurs idées nouvelles et projets créatifs et partager aussi leurs expériences entrepreneuriales.

Je leur souhaite plein succès dans leurs démarches, tournées vers un avenir meilleur pour tous, dans un monde équitable et solidaire. Wassalamou Alaikoum Warahmatoullahi Wabarakatouh".

(MAP-20/11/2014)