10 °C Partly cloudy Rabat

Actualités
Mercredi 3 Janvier 2018

Province de Jerada : 12,3 MMDH, total des investissements engagés durant la période 2003-2017

Synthèse vocale
Province de Jerada : 12,3 MMDH, total des investissements engagés durant la période 2003-2017

Le total des investissements engagés dans la province de Jerada entre 2003 et 2017 a atteint 12,3 MMDH, a souligné, mardi à Rabat, le ministre de l'Énergie, des Mines et du Développement durable, Aziz Rabbah.

 En réponse à une question centrale à la Chambre des conseillers, M. Rabbah a indiqué que ces investissements ont concerné, notamment, les infrastructures, avec 224 projets programmés, pour une enveloppe globale d'environ 1,543 MMDH, et les secteurs productifs, avec 28 projets, pour une enveloppe d'environ 10 MMDH, en particulier dans le domaine de l’énergie.

 Dans le domaine social, les investissements ont concerné 111 projets, pour une enveloppe de 380 MDH, en plus de 336 projets dans le cadre de l'INDH (34 milliards de centimes), a-t-il fait observer.

 M. Rabbah a, par ailleurs, noté que l’État a dû fermer la mine de Jerada, qui était parmi les plus importantes dans le Royaume, précisant qu’une convention collective a été signée dans ce cadre, en 1998, et s’est déclinée en plus de cinq conventions, notamment avec les Domaines de l’État, la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) et la Caisse nationale de retraites et d'assurances (CNRA).

 Le total des indemnités liées à la fermeture de cette mine et qui ont été allouées dans le cadre de cette convention, s’est élevé à 2,2 MMDH, a-t-il affirmé, notant qu’il s’agit des indemnités destinées aux 4.647 employés (environ 1,3 MMDH), de la cession des logements de fonction moyennant 10pc de leur coût (1.621 logements) et de l’indemnité d'environ 25.000 DH allouée aux employés n’ayant pas bénéficié du logement de fonction.

 De même, il a été procédé au règlement des sommes dues à la CNSS (34 MDH) et à la gestion des dossiers des accidents de travail et des maladies professionnelles (648 dossiers pour une enveloppe d’environ 65 milliards centimes), a-t-il rappelé.

 Le ministre a souligné qu'il a été décidé de maintenir la Centrale thermique de Jerada (3 unités), qui emploie une centaine de personnes et d’ajouter une quatrième (3 MMDH), qui assurera 400 postes d’emploi au profit de la population locale, en plus de la programmation d'une cinquième centrale à Jerada et l’élargissement de la centrale de Beni Mathar, pour l’amélioration de sa productivité et la multiplication des postes d’emploi.

 Malgré la fermeture de la mine, a fait remarquer le ministre, l'État a décidé de maintenir les investissements énergétiques, comme moyen de préserver la place de la province sur la carte de la production.

 Par ailleurs, M. Rabbah a assuré que le gouvernement a veillé, entre autre, à la mise en œuvre du programme relatif à la réduction des disparités sociales et spatiales et à ouvrir un dialogue avec les acteurs locaux et les représentants de la nation au niveau des régions.

 Le retrait de 1.400 permis a été la première mesure prise en application de l’orientation adoptée par l’ancien gouvernement, avec la promulgation de la nouvelle loi relative aux mines, a-t-il indiqué, soulignant le travail engagé avec les investisseurs au niveau des retombées en matière de développement local.

MAP-02/01/2018