11 °C Clear sky Rabat

Actualités
Mercredi 3 Janvier 2018

Le ministre de la Culture et de la Communication présente le projet de l'Agence MAP au Comité de l'éducation, de la culture et des affaires sociales à la Chambre des conseillers

Synthèse vocale
Le ministre de la Culture et de la Communication présente le projet de l'Agence MAP au Comité de l'éducation, de la culture et des affaires sociales à la Chambre des conseillers

Le projet de loi portant organisation de l'agence Maghreb Arabe Presse (MAP) vise à promouvoir les missions dévolues à l’Agence en tant qu’établissement médiatique national et à adapter ses services et produits aux exigences du marché, dans la perspective de consolider sa compétitivité aux niveaux continental et international, a souligné, mercredi à Rabat, le ministre de la culture et de la communication, Mohamed Laaraj.

 Le ministre, qui présentait ce projet devant la commission de l’enseignement, des affaires culturelles et sociales à la chambre des Conseillers, en présence notamment du Directeur Général de la MAP, M. Khalil Hachimi Idrissi, a souligné que le projet s’inscrit dans le cadre des efforts du gouvernement visant à mettre en œuvre d’une manière "saine et démocratique" les dispositions de la Constitution et à parachever le chantier de la bonne gouvernance en matière de gestion de la chose publique au Maroc notamment dans le domaine de l’information. Le projet tend aussi à conférer à l’agence un cadre juridique avancé et adapté à sa mission stratégique, a-t-il indiqué.

 Le projet, qui constitue une étape "importante" pour l’édification d’une Agence de presse forte jouant un rôle central dans le paysage médiatique national notamment après sa classification parmi les institutions nationales stratégiques, vise à enrichir le champ d’action de l’agence et à renforcer les principes de professionnalisme, de diversité culturelle et d’ouverture, tout en se concentrant sur le renforcement du rayonnement et de la présence du Royaume sur la scène internationale, a ajouté le ministre.

 M. Laaraj a relevé que le texte vise aussi à déterminer les missions et le champ d’action de l’agence, ainsi que les outils de la gouvernance et les mécanismes administratifs et financiers en vue de permettre à la MAP de répondre aux attentes et ce avec la contribution de ses employés, à réaliser les objectifs qui lui sont assignés et à relever les défis de modernisation, de développement et de leadership aux niveaux national et international.

 Ce projet tend également à promouvoir la gouvernance de l’agence en tant qu’institution stratégique dans la mesure où il répartit les prérogatives pour gérer l’établissement de manière à promouvoir sa gouvernance selon une approche participative inclusive conformément aux orientations visant à réformer et promouvoir la communication en tant que secteur stratégique jouant un rôle vital dans le développement économique du pays, a-t-il dit.

 Le ministre a fait remarquer que l’agence en tant que service public s’efforce à promouvoir le rayonnement du Maroc pour le hisser au rang des pays émergents comme le veut SM le Roi Mohammed VI et à mettre en valeur les composantes de l’identité nationale dans ses différents affluents.

 De même, ajoute le ministre, elle constitue une concrétisation de certaines dispositions de la Constitution de l’article 27 et 28 relatifs respectivement au droit à l’information et l’obligation de l’organisation du secteur de la presse de manière indépendante sur des bases démocratiques avec la mise en place des bases juridiques et éthiques y afférentes, tout en tirant profit des moyens de communication dans le cadre du respect de la diversité linguistique, culturelle et politique de la société marocaine.

 Il a, ainsi, souligné qu'à la lumière des mutations que connait le monde, notamment la mondialisation de l'information à travers les médias numériques, il est inconcevable de limiter la MAP dans des activités traditionnelles, à savoir la production des dépêches, ce qui est de nature à minimiser son rôle vital dans le domaine des médias au moment où la diffusion immédiate de l'information est devenue la devise mondiale. Le rayonnement de l'image du Royaume, la préservation des acquis démocratiques et la défense des causes nationales exigent de donner la priorité à l'Agence à travers sa mise à niveau, notamment les aspects professionnel et rédactionnel, tout en optant pour les nouvelles technologies dans les domaines de l'information, la diffusion et la communication et ce en harmonie avec les Hautes Orientations Royales énoncées par le discours du 61-ème anniversaire de la Révolution du Roi et du Peuple en 2014, a-t-il précisé.

 Parmi les nouveautés visant à hisser la MAP au rang des Agences de presse modernes, figurent l'élargissement et la réorganisation des missions de l'Agence afin de faire la distinction entre les missions exécutées au profit de l'Etat et les activités à caractère commercial, l'utilisation de tous les moyens modernes et la consécration de la vision de l'Agence leader, ce qui lui permettra de conclure des conventions, de créer des groupements et de nouer des partenariats sous plusieurs formes pour mettre en oeuvre les projets s'inscrivant dans le cadres des missions dévolues à l'Agence, a-t-il noté.

 Concernant l'administration et la gestion, M. Laaraj a indiqué que ce projet permettra de créer des instances de gouvernance et leur institutionnalisation, dont la commission stratégique et la vigilance technologique, le conseil de rédaction et le conseil commun pour la gestion, chargés à veiller à l'examen des questions relatives aux employés de l'Agence et à proposer des projets à la direction générale et l'adaptation de la composition du conseil d'administration aux dispositions de la constitutions.

 A cette occasion, il a rappelé que l'élaboration du projet a reposé sur les recommandations et les conclusions de l'étude stratégique effectuée par la MAP qui a soulevé la nécessité d'ouvrir de nouveaux horizons et de doter l'Agence de nouvelles attributions, en faisant d'elle une Agence globale exerçant ses prérogatives au profit de l'Etat dans le domaine de l'information, la presse, la diffusion et la communication.

 Dans ce sens, il a indiqué que le ministère veille à encadrer ce projet par le code marocain de bonnes pratiques de gouvernance des entreprises et établissements publics de 2012, les conclusions de l'étude stratégique sur l'Agence et les expériences comparées à travers les modèles des Agences de presse modernes.

 Le ministre a conclu que les importants acquis juridiques du Royaume, consacrant l'Etat de droit, consolidant les libertés de presse et renforçant le choix démocratique adopté par le Maroc sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI accompagnent les grands chantiers de réforme, mettent en oeuvre les lois approuvées et incitent à l'adoption des autres lois, dont cette loi importante relative à la réorganisation de la MAP.

 La commission parlementaire entamera la semaine prochaine l'examen du projet de loi portant organisation de l'agence Maghreb Arabe Presse.

MAP-03/01/2018