8 °C Correct Rabat

Activités Royales
Lundi 17 Juin 2013

SM le Roi inaugure le Jardin d’essais botaniques de Rabat

SM le Roi inaugure le Jardin d’essais botaniques de Rabat

La volonté royale de promouvoir l’éducation à l'environnement, de préserver le patrimoine naturel de la Capitale et d’assurer un développement intégré et durable de l’ensemble des régions du Royaume, s‘est concrétisée, une nouvelle fois, lundi, à travers l’inauguration par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, du jardin d’essais botaniques de Rabat, qui a fait l’objet d’importants travaux de réaménagement.

Ce projet s'inscrit en droite ligne du message royal adressé aux participants au 7è Congrès Mondial de l'Education à l'Environnement (9 juin 2013, Marrakech), dans lequel le Souverain avait affirmé que l'éducation et la sensibilisation "demeurent le pivot de toute approche judicieuse visant à faire aboutir la transition nécessaire vers une économie verte, solidaire et respectueuse des écosystèmes naturels".

Ainsi, le jardin d’essais botaniques de Rabat se veut à la fois un centre d’éducation à l’environnement au service du grand public et un lieu idéal pour promouvoir le patrimoine écologique national, un centre de ressources biologiques pour la recherche scientifique et un lieu d’accueil des collections végétales destinées à la conservation de la biodiversité.

Créé en 1914 sur une superficie globale de 17 ha (10 ha dans la partie en amont et 7 ha dans la partie en aval), le jardin, qui a fait l’objet d’une réhabilitation sur Hautes Instructions de Sa Majesté le Roi, renferme des trésors biologiques d’une valeur exceptionnelle. Au total, on y retrouve plus de 650 espèces ornementales et fruitières d'origine diverses: locale, tropicale, subtropicale et désertique. L’arboretum à lui seul renferme une grande diversité génétique constituée de 27 familles réparties en 44 espèces.

Par son rôle économique, ce jardin est considéré comme le précurseur du développement de l’arboriculture fruitière marocaine, notamment d’origine exotique. Par sa richesse floristique, il contribue à l’enrichissement des ressources génétiques végétales nationales et mondiales. Les principales obtentions végétales de l’Institut national de la recherche agronomique (INRA) y sont également conservées.

Mobilisant des investissements de l’ordre de 55 millions de dirhams, les travaux de réhabilitation ont consisté notamment en le réaménagement de plus de 27 carrés thématiques, la rénovation du système d’irrigation, la construction d’une serre d’exposition, l’aménagement d’un Eco-musée, la réhabilitation d’une maison mauresque, l’introduction de nouvelles espèces endémiques, rares ou menacées d’extinction, exotiques et d’intérêt économiques.

Planté au cœur de la ville de Rabat, le jardin d'essais botaniques, inscrit sur la liste du patrimoine historique national en 1992, est un véritable poumon vert de cette Cité, classée "Patrimoine Universel de l’Humanité" par l’UNESCO en 2012.

En plus des partenaires initiaux du projet (Wilaya de la région de Rabat-Salé-Zemmour-Zaer, Commune urbaine de Rabat, INRA, Fonds Hassan II pour le développement économique et social), le Jardin d’essais botaniques a développé des partenariats avec le jardin botanique de Singapour, la Fondation de la Culture Islamique, le jardin botanique d’Albacete (Université Castille-la-manche), le jardin botanique de Lyon et le jardin royal botanique de Madrid.

Le Jardin d’essais botanique de Rabat est également membre du réseau des jardins botaniques francophones et du réseau des jardins botaniques en Méditerranée et au Moyen-Orient (MED-O-MED).

Haut lieu d’histoire, d’architecture, de culture et de sciences, cet espace, unique en son genre au niveau du Royaume, allie sobriété et modernité le prédisposant à jouer un rôle majeur dans la sensibilisation des générations futures à la préservation des ressources naturelles et culturelles au service d’un développement humain durable.

Outre cet espace de distraction et de détente, la capitale du Royaume et sa ville jumelle, Salé, verront leurs infrastructures récréatives et sportives se consolider à la faveur du programme de construction de sept terrains de proximité pour jeunes (skate, roller et pétanque).

D’un coût global estimé à 6 millions de dirhams, ce programme, qui sera réalisé dans un délai de cinq mois, porte sur la réalisation à Rabat d’un terrain de proximité près de la plage de la ville, de deux terrains au quartier Yaâcoub Al Mansour et d’un autre près de la mosquée Lalla Soukaina.

Ledit programme prévoit également la construction à Salé de trois terrains de proximité (pont Hassan II, Sidi Moussa, Jardin Al Houria).

- MAP -