21 °C Partly cloudy Rabat

Actualités
Vendredi 12 Juillet 2019

Lancement à Rabat du portail Emploi public, dédié aux emplois publics et emplois supérieurs

Synthèse vocale
Lancement à Rabat du portail Emploi public, dédié aux emplois publics et emplois supérieurs

Le portail www.emploi-public.ma, dédié aux concours et appels à candidature pour les emplois publics et emplois supérieurs, a été lancé officiellement vendredi à Rabat.

Ce nouvel espace vient consacrer les principes constitutionnels d'équité, d'égalité des chances et de mérite dans l'accès à la fonction publique, faciliter l'accès aux emplois publics et à l'information et aider à prendre la décision afin d'attirer les compétences indispensables à l'amélioration du niveau d'encadrement et de gestion dans l'administration publique.

Ce service électronique vise à planifier les ressources humaines, prévoir les besoins en compétences, simplifier et unifier les procédures et modèles relatifs au recrutement, ainsi qu'à réduire le temps nécessaire à la gestion des dossiers de candidature et la marge d'erreurs lors lors de l'enregistrement et l'actualisation des informations.

Ledit portail offre l'avantage de vérifier facilement la véracité des informations relatives au candidat et de constituer une base de donnée des candidats qui permettra de recueillir les statistiques et indicateurs relatifs à la candidature à la fonction publique.

En ce qui concerne le candidat, ce service en ligne permet notamment de dématérialiser le dossier de candidature, de réduire le nombre et les charges des déplacements et d'être informé des nouveautés des concours et des postes pourvus.

Ce projet, qui s'inscrit dans le cadre de la digitalisation de l'administration marocaine, a pour but de simplifier la procédure de gestion des concours à toutes les administrations d'Etat et de fluidifier et accélérer l'opération de candidature à ces concours et aux postes supérieurs au profit des candidats, renforçant ainsi la transparence de la procédure et améliorant la qualité du service public, a indiqué, à cette occasion, le ministre délégué chargé de la Réforme de l'administration et de la fonction publique, Mohammed Ben Abdelkader.

Pour réussir ce projet, la progressivité et la souplesse seront les principes suivis dans l'utilisation de cet espace, a précisé M. Benabdelkader, faisant savoir que ce portail "concrétise le rôle important de l’administration numérique dans le renforcement de sa relation avec ses usagers, par le développement des services de base destinés aux citoyens et à l'entreprise".

Le ministère a effectué une étude sur l'inventaire des services numériques en mesurant le niveau de leur maturité, a-t-il ajouté, expliquant que cette étude a mis en évidence le faible niveau de maturité des services numériques, en faisant ressortir que 46% des services numériques sont encore au niveau 1 (informations sur le service uniquement), alors que les services de niveau 3 (partiellement numérisés) ne représentent que 28%, contre 23% pour les services de niveau 4 (entièrement numérisés).

En ce qui concerne les services numériques fournis aux citoyens, 60% d’entre eux sont situés au niveau 1, ce qui montre une faiblesse de la préparation électronique de ces services, a-t-il poursuivi.

Le ministre a aussi évoqué les recommandations de la Cour des comptes pour remédier aux différents déséquilibres que connait l’administration numérique au Maroc, notamment le développement et la diffusion d’une stratégie numérique détaillée qui intègre tout projet de service public sur Internet, le réexamen de la gouvernance des services publics électroniques, l’engagement des collectivités territoriales dans des projets de développement de services électroniques par le biais de mécanismes de soutien financier et technique appropriés et l’élaboration d’une politique durable de "données ouvertes" (open-data), dont l'accès et l'usage sont laissés libres aux usagers.

Dans le cadre du plan national de la réforme de l’administration 2018-2021, M. Ben Abdelkader a précisé que le ministère a élaboré, en collaboration avec l'autorité gouvernementale chargée de l'économie numérique, un projet de loi sur l’administration numérique, qui vise à combler le vide juridique concernant les transactions numériques entre l’administration et ses usagers.

Cette rencontre a été marquée par un exposé et une capsule sur la candidature électronique aux concours de recrutement aux emplois publics et emplois supérieurs qui clarifient les spécificités, principes, étapes et objectifs de cette candidature.

MAP : 12/07/2019