22 °C Correct Rabat

Actualités
Lundi 13 Mai 2019

Le Maroc participe à Paris à une conférence de haut niveau de l'Unesco sur le défi de l'accès à l’Eau

Synthèse vocale
Le Maroc participe à Paris à une conférence de haut niveau de l'Unesco sur le défi de l'accès à l’Eau

Une conférence de haut niveau sur le défi de l’accès à l’eau s’est ouverte, lundi au siège de l’Unesco à Paris, avec la participation du Maroc.

Cette conférence internationale, la première du genre, a été ouverte par la Directrice générale de l’Unesco, Audrey Azoulay, en présence de ministres issus d’une quarantaine de pays.

Le Maroc y est représenté par le ministre de l'Equipement, du Transport, de la Logistique et de l'Eau, Abdelkader Amara.

La Conférence, qui réunit pendant deux jours des experts, des chercheurs, des représentants de la société civile, du secteur privé et d’organisations internationales, permettra de présenter des solutions innovantes aux problèmes liés à la gouvernance et à la gestion de cette ressource fragile.

Le rôle que joue l’eau en matière de coopération internationale sera également au cœur des thématiques abordées.

«L’accès à l’eau n’est pas uniquement une affaire de développement. C’est surtout un droit fondamental et un instrument de paix et de sécurité dans le monde», souligne l’Unesco, qui insiste aussi sur le caractère essentiel des ressources en eau pour le développement durable et la réduction de la pauvreté.

Presque toutes les activités humaines sont dépendantes de l’eau, que ce soit en matière de production alimentaire, d’énergie, d’industrie, ou encore de loisirs, rappelle l’organisation onusienne, ajoutant que la gestion et la gouvernance de l’eau influencent la santé des hommes et des écosystèmes, et reflète les conditions d’égalité des genres, d’éducation, de diversité culturelle d’une région donnée.

Cette conférence, qui vise aussi à mettre à profit la gestion intersectorielle des ressources en eau, rassemble tous les intervenants pour discuter des approches intersectorielles pour la gouvernance et la gestion des ressources en eau et partager des solutions innovantes pour faire face aux défis actuels.

Elle entend aussi faire partager les bonnes pratiques et sensibiliser quant à l’importance de l’interdisciplinarité et de l’intégration des sciences pour aider les Etats membres à atteindre les objectifs des agendas internationaux liés à l’eau.

La conférence s’articulera autour d’un panel de haut-niveau sur l’eau, d’une session sur les liens entre l’énergie et l’eau en Afrique et de panels thématiques qui aborderont des sujets aussi divers que «Eau et innovation technologique», «Éducation à l'eau pour le développement durable», «Vers une nouvelle vision globale pour l'éthique de l'eau dans le monde», «Données pour la prise de décision dans le domaine de l’eau», «Eau et patrimoine», «Eau et énergie durables» et «Eau et catastrophes».

Des panels sur «l’interconnexion énergétique et eau en Afrique», «Vers une nouvelle vision globale pour l'éthique de l'eau dans le monde», «la diplomatie scientifique pour le développement durable des ressources en eau au sein de la région arabe et des pays voisins», figurent également au programme de cette conférence.

Selon l’UNESCO, l’eau douce utilisable sur terre constitue moins de 1 pc des masses d’eau disponibles.

MAP 13/05/2019