Actualités
Mercredi 9 Juillet 2014

Le Plan Maroc Vert a permis de drainer des financements d'un montant de 15 milliards DH

Synthèse vocale
Le Plan Maroc Vert a permis de drainer des financements d'un montant de 15 milliards DH

Le Plan Maroc Vert a permis, depuis son lancement en 2008, de drainer des financements d'un montant de 15 milliards DH par le biais des institutions partenaires en développement agricole, à leur tête le Fonds Hassan II pour le développement économique et social, la Banque mondiale et l'Union européenne, a indiqué mardi à Rabat le ministre de l'agriculture et de la pêche maritime, Aziz Akhannouch.

Le Plan Maroc Vert a réussi à diversifier ses sources de financement, ce qui renseigne sur la confiance qu'il inspire auprès des bailleurs de fonds mondiaux, a-t-il fait valoir en réponse à une question orale à la Chambre des représentants.

M. Akhannouch a également relevé que le Plan Maroc Vert a enregistré un taux de croissance annuel de 7,6 pc, faisant observer que le taux de croissance du tissu agricole est supérieur à celui réalisé par les autres secteurs agricoles et économiques et qui s'est chiffré, durant la même période (2008 - 2013) à 4,4 pc.

Cette croissance tient à plusieurs facteurs, dont l'élargissement des terres cultivables (450 mille d'hectares en 2008 à 8 millions actuellement) et la réalisation d'un taux record d'utilisation des semences certifiées (62 pc entre 2008 et 2013).

S'y ajoute, a noté le ministre, la nette amélioration en termes d'usage des moyens de production, précisant que l'utilisation des tracteurs a triplé tandis que le recours aux semences a augmenté de plus de 50 pc pendant la même période.

Cette croissance a été réalisée grâce également à l'accélération de la cadence de l'investissement, dont le montant global s'est établi à 14 milliards DH (MDH) en 2013, soit le double par rapport à 2008, a dit M. Akhannouch, soulignant que ces investissements ont contribué à la création d'une dynamique concernant le premier pilier du Plan et à l'augmentation des financements alloués par le Fonds du développement agricole, à hauteur de 62 pc.

S'agissant du partenariat entre Public et Privé, 822 projets ont été lancés d'un montant global de 21 MDH, tandis que l'Investissement direct étranger a triplé, a fait remarquer le ministre.

Il a ,d'autre part, rappelé que le Plan Maroc Vert a érigé l'économie d'eau en priorité, faisant savoir qu'un programme a été mis sur pied pour la conversion du système d'irrigation vers le goutte-à-goutte et la modernisation des systèmes d'irrigation localisée.

Grâce à ces mesures, a-t-il indiqué, la productivité agricole s'est améliorée de 30 pc (8500 DH par hectare en 2013) et les exportations se sont accrues de 55 pc pour s'établir à 22,6 MDH, contre 14 MDH en 2008.

-MAP-08/07/14