13 °C Partly cloudy Rabat

Actualités
Jeudi 14 Octobre 2021

ICESCO: Lancement à Rabat du laboratoire international de pensée et de littérature

ICESCO: Lancement à Rabat du laboratoire international de pensée et de littérature

L'Organisation du monde islamique pour l’éducation, les sciences et la culture (ICESCO) a lancé, jeudi à Rabat, le "laboratoire international ICESCO de pensée, de littérature et des arts", en collaboration avec une centaine d'intellectuels et d'universitaires.

Cette rencontre, organisée sous le thème "La culture pour repenser le monde", s'inscrit dans le cadre des Journées portes ouvertes internationales de l'ICESCO, qui se dérouleront tout au long de l'année dans plusieurs universités, centres de recherche et institutions culturelles à travers le monde.

Ce laboratoire, dont les contributeurs publieront leurs articles sur la plateforme numérique "ICESCO Agora" en cinq langues (arabe, anglais, français, espagnol et l'allemand), vise à renforcer l'action d'un certain nombre de plateformes numériques relevant du programme "Routes de l’ICESCO vers l’avenir" et à créer une synergie entre les intellectuels de différents continents.

Il tend également à se concentrer sur la culture et la science en tant que base de connaissances et point de départ pour comprendre les phénomènes politiques, éducatifs, sociaux et économiques actuels.

"Ce laboratoire entend faire de la culture et du savoir culturel un levier essentiel pour l'humanité", a souligné le directeur général de l'ICESCO, Salem Mohammed Al Malik dans une allocution à cette occasion, notant que "les communautés humaines vivent -transformation numérique oblige- sous un nouveau concept, un monde en mutation ainsi qu'une économie accélérée du savoir.

"C'est aussi un laboratoire d'offres culturelles et créatives et un cadre de diversité linguistique et intellectuelle que l'ICESCO a initié dans le cadre de sa nouvelle vision afin de jouer son rôle naturel d'organisation internationale de compétences et d'expertises", a-t-il ajouté.

L'ICESCO, de par sa grande expérience et son expertise, accompagne les pays désireux d'évaluer leurs politiques culturelles dans le but d'améliorer leurs indicateurs de développement culturel et de promouvoir la recherche et les études dans le domaine de la culture numérique, des industries créatives et de l'économie culturelle.

Abondant dans le même sens, la ministre égyptienne de la Culture, Mme Ines Abdel-Dayem, a soutenu que la culture a un rôle influent dans la construction de l'être humain et la valorisation des arts pour soutenir la tolérance entre les peuples et lutter contre l'extrémisme, appelant à intensifier les efforts et les actions pour parvenir à la justice culturelle et protéger le patrimoine.

Cheikha Mai Al Khalifa, ministre et présidente de l’Autorité pour la Culture et les Antiquités de Bahreïn, a souligné que "la culture est la langue parlée par tous les peuples et, à travers ses différentes expressions, nous pouvons mieux communiquer avec le monde ", notant que la reconnaissance par l'UNESCO de la Journée internationale de l'art islamique (18 novembre) est une invitation à diffuser et mettre en valeur la richesse de ce patrimoine.

De son côté, Mohamed Damir, vice-président de l’université Ibn Tofail de Kénitra, a salué le partenariat et la coopération associant son université à l'ICESCO au service de la culture et des arts, relevant que ledit servira à combler le fossé entre les pays du monde islamique à travers l'éducation, la culture et la science.

"La culture pour repenser le monde", est un thème en guise de rapprochement entre les peuples de toutes les géographies, quelles que soient leurs langues et leurs coutumes, a-t-il dit.

-MAP-14/10/2021