Actualités
Jeudi 9 Décembre 2021

L'art et la littérature essentiels pour la protection du droit

L'art et la littérature essentiels pour la protection du droit

La présidente du Conseil national des droits de l’Homme (CNDH), Amina Bouayach, a insisté mercredi sur le rôle indéniable des différentes expressions artistiques et littéraires dans la protection et la promotion du droit.

"Les expressions de justice sont le reflet de l’enracinement des droits dans la vie quotidienne", a considéré Mme Bouayach en ouverture d’une cérémonie artistique tenue à distance en commémoration de la Déclaration universelle des droits de l’Homme.

Cette célébration qui rappelle les moments phares de consécration des droits humains dans toutes les langues et cultures de par le monde, met à l’honneur aujourd’hui l’impact qu’ont eu les arts et la littérature dans la transmission des valeurs de droit auprès de larges couches sociales, a-t-elle dit.

Mme Bouayach a, d’autre part, évoqué "la richesse créative de la culture marocaine", dont les différents composantes (arabo-islamique, amazigh, hassani) et affluents (africain, andalous, hébraïque et méditerranéen) sont représentés dans cette cérémonie.

Cette diversité “constitue la pierre angulaire pour mesurer les avancées réalisées sur la voie de l’égalité des chances, qui puisse assurer la prospérité de chacune des composantes de la culture marocaine”, a relevé la présidente du CNDH.

Outre les hommages rendus à des membres du CNDH, la cérémonie commémorative du 73ème anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’Homme a comporté la présentation de chansons, de lectures de poésie et de chorégraphies produites par des écoliers sur la thématique des droits humains.

MAP 09/12/2021