11 °C Clear sky Rabat

Actualités
Vendredi 17 Mai 2013

Le Maroc connait une évolution croissante impulsée par la volonté de SM le Roi

Synthèse vocale
Le Maroc connait une évolution croissante impulsée par la volonté de SM le Roi

Le Maroc connait une évolution croissante impulsée par la volonté de SM le Roi Mohammed VI à conduire le pays vers une ère nouvelle marquée par une modernisation généralisée de l'économie et de la société, a affirmé, vendredi à Lisbonne, le ministre de l'Habitat, de l'urbanisme et de la politique de la ville, Mohamed Nabil Benabdallah.

Cette volonté politique a fait de l'édification d'une économie ouverte et du développement d'un système productif solide l'un de ses objectifs prioritaires, a souligné M. Benabdallah lors d'une conférence tenue sur le thème "Maroc-Portugal: Un partenariat stratégique (Habitat, bâtiment et tourisme)", avec la participation notamment du ministre délégué aux Affaires étrangères et à la coopération, Youssef Amrani, du ministre portugais des Affaires étrangères, Paulo Portas et de l'Ambassadeur du Maroc au Portugal, Karima Benyaich. 

Il a de même mis en avant les avancées significatives réalisées par le Maroc et la dynamique des réformes engagées dans les domaines politique et socio-économique ainsi que les chantiers structurants et les projets d'envergure lancés par le Royaume dans différents secteurs. 

"Aujourd'hui, l'économie marocaine, en dépit d'un contexte international peu propice, se présente comme une plate-forme solide et prometteuse pour le partenariat, l'échange et le partage", a dit M. Benabdallah, soulignant que cette économie est fondée sur de grands chantiers structurants et stratégiques notamment dans le secteur de la construction et des travaux publics. 

Ces deux secteurs clés de l'économie marocaine, dont la contribution dans le PIB national ne cesse d'augmenter, sont aussi les plus importants en matière de création d'emplois et d'attraction en matière d'investissements étrangers, a-t-il ajouté.

S'inscrivant dans cette dynamique, plusieurs projets à grande échelle ont été lancés au Maroc, notamment l'aménagement de la vallée Bouregreg et le lancement d'une ligne de Tramway à Rabat, une deuxième à Casablanca et une troisième à venir, la création d'un pôle financier à Casablanca comme "zone financière internationale" ainsi que la création de 10 zones industrielles intégrées dans différents secteurs (automobile, offshoring, industrie chimique...", a ajouté M. Benabdallah.

Il a également cité le projet d'aménagement du site de la lagune de Marchica à Nador en tant de pôle de compétence et de compétitivité, le projet de plusieurs villes nouvelles (Tamesna, Tamensourt, Zenata...) en cours de réalisation et d'autres en étude permettant d'accompagner la dynamique de développement territorial et de maitriser l'urbanisation autour des grandes agglomérations, ainsi que 20 projets dans le cadre de la politique de la ville.

Le Portugal est un partenaire stratégique pour le Maroc, a-t-il dit, notant que les relations économiques et commerciales entre les deux pays sont en constante progression eu égard à la volonté des entreprises portugaises à s'internationaliser et la dynamique économique marocaine suscitée par les grands chantiers structurants lancés dans le Royaume. 

Le ministre a en outre souligné que des entreprises marocaines de taille ont pris une dimension internationale et sont en mesure d'établir des partenariats au Portugal, notant que le Maroc constitue une plate-forme vers l'Afrique et que les deux parties sont en mesure de mettre en place ensemble des groupes d'action commune vers l'Afrique, zone idéale de développement pour les décennies à venir. 

De son côté, le secrétaire d'Etat portugais aux travaux publics, aux transports et à la communication, Sergio Monteiro a indiqué que le Portugal a besoin de pays amis comme le Maroc, qui dispose de tous les atouts pour l'implantation d'entreprises portugaises. 

Il a souligné l'importance de mettre à profit les excellentes relations politiques entre les deux pays pour renforcer la coopération économique et commerciale, exprimant la volonté de profiter des projets d'envergure en cours de réalisation au Maroc et de faire partager le savoir-faire des entreprises portugaises.

De son côté, Badr Kanouni, président directeur général du groupe Al Omrane, a indiqué que le Maroc est résolument inscrit dans l'ouverture à l'international et le libéralisme économique, notant que le Maroc connait un développement permanent et que les opportunités d'investissements et de croissance concernent de nombreux secteurs, parmi lesquels la construction.

Le groupe Al Omrane aménage chaque année 1.000 ha de foncier, produit 40.000 à 50.000 unités nouvelles et 10.000 unités supplémentaires avec les partenaires du secteur privé, a-t-il dit, notant que les programmes de restructuration et de mise à niveau urbaine que le groupe mène pour le compte de l'Etat et des collectivités territoriales touchent 140.000 ménages chaque année.

Tout en relevant l'innovation et l'expertise des entreprises portugaises dans le domaine du bâtiment, il a fait part de la volonté du groupe à coopérer à ce niveau, mais aussi dans le domaine de l'environnement et du développement durable eu égard à l'expérience portugaise notamment en matière d'efficacité énergétique, de gestion de l'eau et des déchets solides et liquides.

De son côté, Karim Lamrini, secrétaire général de la Fédération nationale des promoteurs immobiliers a mis en avant les multiples opportunités offertes par le marché marocain, un marché très porteur et très concurrentiel, a-t-il dit.

Il a également indiqué que des entreprises marocaines leader dans le domaine du logement social développent des projets en Afrique, notant à ce propos qu'il existe un fort potentiel à exploiter de la part des entreprises portugaises.

Les travaux de cette conférence se sont articulés autour de trois panels: "Le Maroc moderne : un chantier pour la construction et les travaux publics", "Le Maroc et le Portugal: deux destinations touristiques de choix" et "L'expérience des entreprises portugaises au Maroc".

Ont notamment pris part à cette conférence, organisée par l'Ambassade du Maroc au Portugal avec la collaboration des hebdomadaires marocain "Challenge" et portugais "Sol", le Secrétaires d'Etat portugais au Tourisme, Adolfo Mesquita Nunes, le Directeur Général de l'Office national marocain du tourisme (ONMT), Jamal Kilito, le vice-président de la Fédération Nationale du Tourisme (FNT), Fouad Lahbabi, ainsi que Kamal Lahlou et José Ant?nio Saraiva, directeurs respectivement des hebdomadaires "Challenge" et "Sol.

- MAP -