13 °C Clear sky Rabat

Actualités
Jeudi 27 Novembre 2014

Le Maroc élu membre de l'Organe d'évaluation du Comité de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel de l'UNESCO

Synthèse vocale
Le Maroc élu membre de l'Organe d'évaluation du Comité de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel de l'UNESCO

Le Royaume du Maroc a été élu, jeudi, membre de l'Organe d'évaluation du Comité de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel de l'UNESCO.

Lors de la réunion de la 9e session du Comité intergouvernemental de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel de l'UNESCO, chargé de la mise en œuvre de la Convention de 2003, pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel, qui se tient à Paris, du 24 au 28 novembre, l'expert marocain Ahmed Skounti, Professeur à l'Institut national des sciences de l'archéologie et du patrimoine de Rabat, a été élu pour faire partie dudit Organe d'évaluation.

L'Organe d'évaluation du Comité de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel de l'UNESCO sera composé de 12 membres, six experts représentants des Etats parties non membres du Comité et six représentants d'organisations non gouvernementales accréditées par le Comité.

Skounti a été élu par 15 voix contre 5 pour le candidat libanais et deux pour celui jordanien.

L'Ambassadeur, Délégué permanent du Royaume du Maroc auprès de l'UNESCO, Mme Zohour Alaoui, a souligné, dans une déclaration, que cette élection s'inscrit en droite ligne du discours de SM le Roi Mohammed VI à l'occasion de la fête du Trône, dans lequel le Souverain souligne de façon appuyée l'importance et le rôle catalyseur du capital immatériel dans le développement durable et intégré de tous les pays.

Par cette élection, l'UNESCO, à travers son Comité de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel, reconnaît la richesse culturelle marocaine et l'importance qu'accorde notre pays à son patrimoine culturel, ainsi que le professionnalisme affirmé de nos experts du ministère de la Culture et des chercheurs marocains, s'est-t-elle réjouie.

Cette élection intervient au lendemain de l'adoption par le Conseil Exécutif de l'UNESCO du projet de décision, présenté par le Maroc lors de la 195ème Session du Conseil Exécutif, organisée au siège de l'Organisation en octobre dernier. 

Ce projet, rappelle-t-on, affirme notamment que "le capital immatériel est une composante fondamentale du développement humain et que le patrimoine culturel immatériel, qui repose sur les traditions culturelles des peuples, représente une ressource fondamentale pour le développement durable qui doit être prise en considération dans les objectifs de développement durable pour l'après-2015".

(MAP-27/11/2014)