Actualités
Mercredi 5 Mars 2014

M. Laenser : les SRAT ont abouti à l'élaboration du Programme d'action régional intégré

Synthèse vocale
M. Laenser : les SRAT ont abouti à l'élaboration du Programme d'action régional intégré

Les Schémas régionaux d'aménagement du territoire (SRAT) des régions de Tadla-Azilal, Meknès-Tafilelt, Guelmim-Es-Semara et Oued et Dahab-Lagouira, ont abouti à la réalisation de nombre de projets de développement au niveau de ces régions et à l'élaboration de programmes d'action régionaux intégrés (PARI), a indiqué, mercredi à Rabat, le ministre de l'Urbanisme et de l'aménagement du territoire national, Mohand Laenser.

Intervenant lors d'une réunion de la Commission interministérielle permanente de l'aménagement du territoire (CIPAT) avec les présidents des quatre conseils régionaux, M. Laenser a relevé que la mise en œuvre de ces projets dépend des moyens et des efforts consentis par tous, aux niveaux local, régional et central, ajoutant qu'elle constitue un pas décisif dans le processus de décentralisation et de déconcentration qui sont un gage du succès de ce projet collectif entre l'Etat et les collectivités locales.

Et d'ajouter que "nos objectifs sont ambitieux afin de faire de nos régions un espace d'investissement national et international et mettre en avant notre modèle singulier aux niveaux régional et continental".

Le ministère, a-t-il rappelé, avait supervisé la préparation du contrat-programme entre l'Etat et la région de Tadla-Azilal qui constitue un modèle, et qui a été le fruit des efforts de tous les services et les acteurs associatifs consentis dans le cadre de la concrétisation des premiers résultats du SRAT.

M. Laenser a également souligné que le SRAT de la région Tadla-Azilal fait office d'un document stratégique de développement, qui inclue une conception prospective en matière d'aménagement de l'espace et propose des projets structurants à même d'assurer convergence et cohérence.

Selon le ministre, le partenariat agissant est une "impérieuse et urgente nécessité " pour garantir un minimum de coordination dans la préparation des projets dédiés aux services publics et à garantir les conditions d'intégration de l'économie internationale et la compétitivité de nos espaces".

M. Laenser a rappelé en ce sens que le Royaume s'est engagé dans une deuxième génération de réformes, couronnée par l'adoption d'une nouvelle constitution qui a consolidé la place de la région en tant que partenaire de l'Etat dans les projets de développement.

Cette réunion de concertation, à laquelle ont pris part nombre de walis, les présidents de conseils régionaux, s'inscrit dans le cadre des efforts du ministère en matière de mise en œuvre des dispositions de la Constitution de 2011 relatives à la régionalisation avancée et au renforcement de la décentralisation et de la déconcentration.

(MAP-05/03/2014)