Actualités
Mercredi 19 Février 2014

Mme Afailal préside le conseil d'administration de l'agence du bassin hydraulique de Guir-Ziz-Rhéris

Synthèse vocale
Mme Afailal préside le conseil d'administration de l'agence du bassin hydraulique de Guir-Ziz-Rhéris

La ministre déléguée auprès du ministre de l'Energie, des mines, de l'eau et de l'environnement, chargée de l'eau, Charafat Afailal a appelé, mardi à Erfoud, les acteurs locaux à poursuivre les efforts visant la mobilisation et la gestion efficace des ressources hydriques au niveau de la zone d'intervention de l'agence du bassin hydraulique de Guir-Ziz-Rhéris.

La ministre, qui présidait le conseil d'administration de l'agence au titre de l'année 2013, a expliqué que la réalisation de cet objectif passe par la gestion de la demande en eau et la contribution à la réalisation de projets intégrés pour la valorisation des ressources hydriques, soulignant la nécessité d'œuvrer en vue de la préservation et la gestion rationnelle et durable des eaux souterraines pour en faire un réservoir stratégique.

Après avoir noté que la zone d'intervention de l'agence a connu durant la saison 2012-2013 une période de sécheresse généralisée, ce qui a influé négativement sur les ressources hydriques souterraines et de surface, Mme Afilal a mis l'accent sur l'importance de l'entretien et la protection des infrastructures hydriques qui constituent un pilier fondamental pour le développement et la gestion efficace des ressources en eau au niveau de ce bassin hydraulique.

Elle a, dans ce sens, appelé à la gestion rationnelle du domaine hydrique public, à l'adaptation des lois, la facilitation des procédures et au soutien des programmes de communication et de sensibilisation à l'importance du partenariat avec les différents acteurs en vue de favoriser un comportement citoyen et une prise de conscience collective quant aux problématiques et enjeux de la gestion intégrée et durable des ressources en eau et du domaine hydrique public.

Evoquant le rôle des ressources en eau souterraines en tant que réservoir stratégique susceptible d'assurer l'accès à l'eau et de palier à tout éventuel déficit durant les périodes de sécheresse, la ministre a indiqué que la mise en œuvre des comités de veille issus des comités provinciaux et préfectoraux de l'eau est susceptible de contribuer à l'évaluation de la situation hydrologique et à la prise des mesures nécessaires pour faire face aux répercussions de la sécheresse au niveau du bassin de Guir-Ziz-Rhéris.

Pour sa part, le gouverneur de la province d'Errachidia, Ahmed Marghich a expliqué que la province a vécu durant les trois dernières années une période difficile de sécheresse qui a eu un impact négatif sur les ressources hydriques et le secteur agricole, notant que le déficit pluviométrique a atteint 40 pc en comparaison avec la moyenne annuelle des précipitations.

Ce déficit a engendré une baisse tangible du niveau des eaux souterraines et de surface, ce qui a entraîné des perturbations dans l'approvisionnement de plusieurs régions de la province en eau potable, a-t-il ajouté.

L'ordre du jour de ce réunion, à laquelle ont pris part des chefs de services extérieurs et des élus, prévoyait l'approbation du procès verbal du dernier conseil d'administration de l'agence tenu en février 2013, la présentation du plan d'action et du projet du budget de l'établissement au titre de l'exercice 2014, la situation hydrologique au niveau du bassin et le rapport d'audit de l'année 2012.

(MAP-18/02/2014)