Actualités
Mercredi 29 Juin 2022

Le Maroc affrontera mieux les défis du 21è siècle avec des institutions à fort ancrage local

Le Maroc affrontera mieux les défis du 21è siècle avec des institutions à fort ancrage local

Le Maroc affrontera mieux les défis du 21è siècle avec des institutions à fort ancrage local, en mettant au cœur de son approche la région comme chef de file du développement économique, culturel et environnemental, a souligné, mardi à Rabat, le ministre de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication, Mohamed Mehdi Bensaid.

S'exprimant dans le cadre de la 2ème conférence des "MD Talks" 2022, cycle de conférences de réflexion stratégique africaine et internationale initié par Maroc Diplomatique, M. Bensaid a indiqué que le Royaume devra réaffirmer son attachement à une intégration régionale qui permet d’inscrire la région dans un espace-monde de plus en plus intégré.

Au cœur de ce maillage institutionnel, les politiques culturelles et de jeunesse doivent également s’adapter aux particularités régionales afin d’être en adéquation avec les réalités de terrain, a-t-il relevé lors d'une plénière officielle organisée dans le cadre de cette conférence, tenue en présence du ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l'Innovation, Abdellatif Miraoui. A cet égard, le ministre a mis en avant les efforts consentis par son département pour remettre les régions et les territoires au cœur de son approche à même de répondre aux exigences et aux besoins spécifiques des régions, d’une part, et de mettre en place une offre politique adaptée au terrain et à ses exigences, d’autre part.

Dans ce cadre, M. Bensaid a évoqué le lancement d’une série de mesures visant l’intégration des jeunes dans la société, notamment les NEETS (sans emploi et hors du système éducatif ou de formation professionnelle) en prenant en compte les disparités régionales et territoriales.

Le ministre a assuré que la prise en compte des éléments culturels joue un rôle important dans la volonté du ministère de promouvoir la diversité des confluents de l’identité nationale, prenant en considération la dimension historique du fait régional marocain, qui représente autant d’atouts pour la réussite de la régionalisation avancée.

La consécration de la régionalisation avancée par la Constitution a marqué un tournant dans la vie politique et l’organisation territoriale du Maroc, a rappelé le ministre, ajoutant qu’elle a fait passer le Maroc d’une "régionalisation naissante à une régionalisation réelle d’essence démocratique et tournée vers un développement intégré du territoire et durable tant dans le temps que dans son essence et sa nature".

Organisée en partenariat avec la Fondation Konrad Adenauer, cette rencontre prévoit une plénière institutionnelle, un panel d’experts et des interventions de diverses personnalités, qui vont traiter des thématiques liées au rôle des juridictions financières dans le renforcement des principes et valeurs de la bonne gouvernance et la régionalisation avancée face à la décentralisation et déconcentration, notamment.

MAP 28/06/2022