Actualités
Lundi 17 Juin 2013

Le Maroc déterminé à renforcer la visibilité et l'efficience opérationnelle de l'UpM en tant que cadre régional prometteur

Synthèse vocale
Le Maroc déterminé à renforcer la visibilité et l'efficience opérationnelle de l'UpM en tant que cadre régional prometteur

Le Maroc est déterminé à renforcer la visibilité et l'efficience opérationnelle de l'Union pour la Méditerranée (UpM) en tant que cadre régional prometteur disposant des atouts nécessaires pour fonder un nouvel ordre régional, générateur d'une dynamique partenariale ambitieuse, compétitive et solidaire en Méditerranée, a indiqué le ministre délégué aux Affaires étrangères et à la Coopération, Youssef Amrani.

S'exprimant lors d'un point de presse à l'issue des entretiens avec le député socialiste français Michel Vauzelle, Président de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur, Envoyé du Premier ministre français, Jean-Marc Ayrault, sur l'UpM, le ministre a fait remarquer que toutes les composantes des pays euro-méditerranéens, notamment, gouvernements, parlementaires, représentants locaux et des régions, société civile, sont dans l'obligation d'apporter leur soutien et leurs efforts afin de permettre à l'Union de devenir une locomotive du développement socio-économique régional.

M. Amrani a de même souligné l'adhésion du Maroc à l'ambition de la France de promouvoir une "Méditerranée des projets", rappelant, à ce propos, le lancement de la mise en œuvre des projets arrêtés dans le cadre de l'UpM, notamment l'Université euro-médicéenne de Fès, projet initié sous l'égide de SM le Roi Mohammed VI.

Pour sa part, M. Vauzelle a fait observer que la France a besoin du Maroc dans cette période de crise économique que connait l'Europe qui "ne peut pas se construire sans la mutualisation d'efforts dans les différents domaines". 

"Compte tenu de ce qui se passe dans le dessin oriental de la Méditerranée, le processus 5+5 est très pertinent et nous sommes très reconnaissant à SM le Roi pour son rôle extrêmement positif et dynamique en matière de relance de la Méditerranée", s'est-t-il réjoui.

Le responsable français a, également, souligné l'importance de l'accompagnement de la société civile et de la jeunesse dans les pays méditerranéens et plaidé pour une démocratie participative à même de répondre aux aspirations de cette frange de la société.

La France et le Maroc sont appelés à devenir des moteurs dans cette nouvelle dynamique en vue de réduire les craintes qui peuvent exister dans les zones d'insécurité notamment avec la recrudescence des actes terroristes, a-t-il estimé.

M. Vauzelle a, de même, souligné l'importance de la diaspora marocaine dans le bassin méditerranéen, composée notamment d'étudiants et de jeunes entrepreneurs et ce dans le but de promouvoir les liens humains entre les deux rives de la Méditerranée.