Actualités
Lundi 3 Octobre 2022

Le Nigeria et le Maroc signent un mémorandum d'entente en matière de décentralisation

Le Nigeria et le Maroc signent un mémorandum d'entente en matière de décentralisation

La République fédérale du Nigeria et le Royaume du Maroc ont signé, vendredi à Abuja, un mémorandum d'entente en matière de décentralisation.

Le mémorandum d'entente a été signé en marge de la deuxième édition de la Conférence du Réseau des gouvernements sous-souverains africains (AFSNET) par le président du Conseil de la Région de l'Oriental, secrétaire général de l'Association des Régions du Maroc (ARM), Abdennabi Biioui, et par le gouverneur de l'État d'Ekiti, président du Forum des gouverneurs nigérians (NGF), John Olukayode Fayemi.

Le protocole d'accord vise à renforcer les capacités des élus, échanger des expériences en matière de décentralisation, de communication et de coopération entre les régions du Royaume du Maroc et les États de la République fédérale du Nigéria.

Organisée par la Banque africaine d'import-export (Afreximbank) en collaboration avec le NGF, la deuxième édition de la Conférence du Réseau des gouvernements sous-souverains africains a eu pour thème : "Réseau des gouvernements sous-souverains africains, promouvoir le développement de l'Afrique".

L'évènement a rassemblé des cadres et des représentants de haut niveau des États, provinces, régions et gouvernorats de plusieurs pays africains, ainsi que des investisseurs et des institutions financières de tout le continent.

Le Royaume du Maroc a été représenté à cet évènement par une délégation composée du président du Conseil de la Région de l'Oriental, Abdennabi Biioui, du vice-président du Conseil de la Région de l'Oriental, Alae-Eddine Barkaoui, et du Directeur de l'Association des Régions du Maroc, Mohamed El Bachiri.

La Conférence fait partie intégrante de la réalisation des objectifs fixés dans le cadre de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAF).

Elle vise à fournir une plate-forme qui favorisera la mise en place d'infrastructures propices au commerce, renforcera le rôle des sociétés commerciales d'exportation et encouragera l'échange d'informations sur les opportunités de commerce et d'investissement, les instruments de financement et les initiatives entre les pays d'Afrique.

(map 01/10/2022)