Actualités
Lundi 14 Avril 2014

Ouverture à Meknès des travaux de la commission mixte maroco-égyptienne de coopération dans le domaine scientifique

Synthèse vocale
Ouverture à Meknès des travaux de la commission mixte maroco-égyptienne de coopération dans le domaine scientifique

Les travaux de la cinquième session de la commission technique mixte maroco-égyptienne de coopération dans le domaine scientifique, se sont ouverts lundi à Meknès.

Cette session, consacrée à la présentation du premier programme relatif au protocole de coopération scientifique et technologique (2005-2009) entre les universités marocaines et égyptiennes, constitue également l'occasion d'annoncer les résultats au deuxième appel d'offres portant sur 48 projets de recherche.

Ces projets sont axés sur la technologie vitale et sa pratique dans le domaine agricole (21 projets), l'énergie renouvelable (7 projets), l'assainissement et le traitement des eaux usées (12 projets), les moyens de dépistage et de traitement du cancer (3), les sciences de la terre (3) et d'autres domaines (2 projets).

Cette réunion offre en outre l'occasion pour le renouvellement des mécanismes de financement des projets, l'examen des perspectives de la coopération et l'identification des nouveaux domaines de recherche dans lesquels il sera procédé à un échange d'expertises.

Intervenant à l'ouverture de cette session, la ministre déléguée auprès du ministre de l'Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la formation des cadres, Soumia Benkhaldoun, a indiqué que cette nouvelle réunion de la commission mixte intervient après un gel de trois ans (depuis 2010), dû à la situation dans la région et le monde arabe.

Mme Benkhaldoun n'a pas manqué de souligner l'importance de cette réunion, eu égard à son impact direct sur la consolidation des liens de coopération fructueuse entre les deux pays, notamment dans le domaine de la recherche scientifique.

Après avoir souligné le rôle de cette commission en tant qu'outil de concertation, de coordination et de coopération stratégique en matière de recherche scientifique, Mme Benkhaldoun a noté que la signature du premier programme relatif à la mise en oeuvre du protocole de coopération scientifique et technologique (2005-2009) a constitué une feuille de route pour la promotion de la coopération scientifique et le renforcement de l'échange d'expertises entre les chercheurs marocains et leurs homologues égyptiens.

La ministre a, à cette occasion, souligné l'intérêt particulier accordé par le gouvernement marocain à la promotion de la recherche scientifique, considérée comme un pilier du développement.

Pour sa part, le ministre égyptien de l'Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Wael El Degwy, a expliqué que cette session permettra d'examiner et d'évaluer une série de projets de recherche, tout en soulignant que la recherche scientifique constitue la locomotive du progrès dans tous les pays du monde.

Il a mis l'accent sur la nécessité de tirer profit des recherches scientifiques réalisées dans les domaines stratégiques pour les deux pays comme l'agriculture, la santé et l'assainissement, appelant à la tenue de réunions périodiques en vue de consolider la coopération bilatérale et de l'étendre à d'autres domaines.

De son côté, le président de l'université Moulay Ismaïl, Ahmed Brihi, a indiqué que le premier programme relatif à la mise en oeuvre du protocole de coopération a constitué le socle du travail de cette commission.

La première session de la commission technique mixte maroco-égyptienne de coopération dans le domaine scientifique a été organisée en février 2005, tandis que la dernière a eu lieu en juin 2010.

Mme Bouaida s'entretient avec le ministre égyptien de l'Enseignement supérieur des moyens de renforcer la coopération dans la recherche scientifique

La ministre déléguée auprès du ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Mme Mbarka Bouaida, s'est entretenue, lundi à Rabat, avec le ministre égyptien de l'Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Wael Dajoui, des moyens de renforcer la coopération bilatérale dans les domaines de la recherche scientifique, économique et culturel.

Lors d'un point de presse à l'issue de cette entrevue, la ministre a salué les relations fraternelles et distinguées liant les deux pays, soulignant la grande importance qu'accorde le Maroc au renforcement de ces liens, notamment aux niveaux économique et culturel.

Dans ce cadre, Mme Bouaida a mis l'accent sur l'importance du développement de la coopération entre les deux pays dans les domaines de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique, en particulier en matière d'échange d'experts et de professeurs universitaires, outre la création d'un partenariat efficace entre les universités et les instituts supérieurs de formation du Maroc et de l'Egypte.

Elle a également mis l'accent sur l'importance d'encourager l'échange d'étudiants et de chercheurs entre les deux pays, avec notamment la conception de projets de recherche conjoints bénéfiques aux deux parties.

A cet égard, la ministre s'est dite convaincue que la tenue de la cinquième session de la commission mixte maroco-égyptienne dans le domaine de la recherche scientifique et technologique est de nature à impulser une nouvelle dynamique à la coopération bilatérale dans le secteur de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique.

Pour sa part, le ministre égyptien a indiqué que ses entretiens avec Mme Bouaida ont porté sur l'évaluation des réalisations des projets communs finalisés, et le soutien à de nouveaux projets dans la recherche scientifique, notamment dans les domaines des énergies renouvelables, de l'agriculture et de la santé.

Les deux parties ont également discuté de différentes questions d'intérêt commun aux niveaux bilatéral, arabe et international.

(MAP-14/04/2014)