19 °C Correct Rabat

Actualités
Jeudi 1 Juillet 2021

Signature à Rabat d'une lettre d'entente pour renforcer le partenariat sur la budgétisation sensible au genre

Signature à Rabat d'une lettre d'entente pour renforcer le partenariat sur la budgétisation sensible

 Une lettre d'entente a été signée, mercredi à Rabat, entre l'Agence française de développement (AFD) au Maroc, le Centre d'excellence pour la budgétisation sensible au genre (CEBSG) et ONU-Femmes pour renforcer leur partenariat en faveur de la budgétisation sensible au genre.

Ce nouvel engagement a été signé en présence de l'Ambassadrice de France au Maroc, Mme Hélène Le Gal, du Directeur du CEBSG, Ahmed Berrada, et du Directeur de l'AFD au Royaume, Mihoub Mezouaghi, à l'occasion du Forum génération égalité, organisé par ONU-Femmes et co-présidé par la France et le Mexique, pour marquer le 25ème anniversaire de la déclaration et du programme d'action de Beijing.

En vertu de cette lettre, le CEBSG, l'AFD et ONU-Femmes s'engagent à soutenir et à déployer un appui institutionnel renforcé au profit de l'ensemble des acteurs de la budgétisation sensible au genre (BSG) au Maroc afin d'améliorer la prise en compte de l'égalité entre les femmes et les hommes dans la budgétisation et l'exécution de la dépense publique.

S'exprimant à cette occasion, Mme Le Gal a indiqué que la signature de cette lettre d'entente et le Forum génération égalité constitueront des jalons pour continuer à avancer vers l'égalité entre les femmes et les hommes.

A travers la signature de ce document, "l'AFD renforcera son appui au ministère de l'Economie, des Finances et de la Réforme de l'administration par un nouveau financement de 610.000 euros, confiés à ONU-Femmes, ce qui permettra de déployer un appui institutionnel renforcé au profit de l'ensemble des acteurs de la BSG au Maroc", a-t-elle fait valoir.

La diplomate française a rappelé, dans ce sens, que le Royaume a mis en exergue l'égalité entre hommes et femmes dans l'article 19 de la Constitution de 2011, notant que le Maroc a inscrit en 2015 la BSG dans la nouvelle loi organique des finances et placé actuellement l'égalité de genre au cœur des préoccupations du nouveau modèle de développement.

Pour sa part, M. Berrada a souligné que cette lettre d'entente représente la poursuite et le renforcement d'un partenariat multipartite inédit pour le renforcement de la BSG au Maroc.

Il a relevé, dans ce contexte, que la BSG est un chantier d'importance stratégique dans lequel le Royaume s'est engagé depuis le début des années 2000 dans le cadre d'un ensemble de réformes juridiques et politiques en faveur de l'égalité hommes/femmes.

"La promulgation de la Loi organique des finances en 2015 a été un moment crucial de la réforme de la gestion des finances publiques au Maroc, qui a ancré la programmation budgétaire sensible au genre dans le cadre juridique de notre pays", a ajouté M. Berrada.

De son côté, la Représentante du Bureau Multi-pays d'ONU-Femmes pour le Maghreb, Mme Leïla Rhiwi, a relevé que la signature de cette lettre d'entente permettra de capitaliser sur les résultats atteints et d'approfondir la mise en œuvre de la BSG à travers l'accentuation et la prolongation de l'appui au CEBSG et aux départements ministériels.

 

Elle permettra également, selon Mme Rhiwi, l'élargissement de cet appui à l'ensemble des parties prenantes du processus de la BSG, notamment les corps de contrôle tels que le parlement et la société civile.

"Le renforcement de la BSG au Maroc participe à la volonté de traduction des engagements politiques en faveur de l'égalité en actions concrètes, contribuant effectivement à la réduction des inégalités de genre", a-t-elle affirmé, ajoutant que l'intégration du genre dans les programmes budgétaires permet d'assurer que les budgets publics participent avec efficience à l'atteinte des objectifs d'égalité conformément aux engagements internationaux et constitutionnels du pays. 

-MAP-30/06/2021