13 °C Clear sky Rabat

Actualités
Lundi 15 Mai 2017

M. Boutayeb s’entretient avec le ministre malgache du Transport et de la Météorologie

Synthèse vocale
M. Boutayeb s’entretient avec le ministre malgache du Transport et de la Météorologie

L'Initiative nationale pour le développement humain (INDH) est une "source d'inspiration" pour le projet de valorisation et de sauvegarde du canal des Pangalanes de Madagascar, a affirmé, lundi à Rabat, le ministre malgache du Transport et de la Météorologie, Ramanantsoa Ramarcel Benjamina.

L'INDH est une "méthode qui fait ses preuves ici au Maroc", a indiqué M. Ramarcel Benjamina dans une déclaration à la presse à l'issue d'un entretien avec le ministre délégué auprès du ministre de l'Intérieur, Noureddine Boutayeb, ajoutant qu'après une période d'incubation de six mois avec les techniciens respectifs du Maroc et de Madagascar, le besoin a été ressenti pour que ce projet d'aménagement du canal de Pangalanes soit mis en œuvre dans le cadre d’un développement humain durable. 

Le ministre malgache a souligné qu'il était important pour son pays "d'internaliser cette démarche" de développement humain afin que les populations locales soient les premiers bénéficiaires du projet d'aménagement du canal de Pangalanes. 

En ce sens, il a précisé que sa rencontre avec le ministre délégué auprès du ministre de l'Intérieur a été l'occasion d'échanger sur le contenu des aspects institutionnels, du mode de financement, des enjeux et des objectifs assignés dans le cadre l'INDH au Maroc. 

M. Ramarcel Benjamina est arrivé vendredi au Maroc pour une visite de quatre jours à la tête d'une délégation composée de hauts fonctionnaires du ministère auprès de la Présidence malgache en charge des projets présidentiels, de l'aménagement du territoire, de l’équipement et du ministère du Transport et de la météorologie. 

Cette visite a été marquée notamment par la tenue de la 3ème réunion du comité de pilotage du projet de valorisation et de sauvegarde du canal des Pangalanes, qui fait l'objet d'un mémorandum d'entente entre les deux pays, signé le 21 novembre 2016, à l'occasion de la visite officielle de Sa Majesté le Roi Mohammed VI à Madagascar. 

A rappeler, à ce sujet, que Said Zarrou, président du Directoire de Marchica Med, maître d'ouvrage de cet important chantier, avait déclaré samedi à la MAP que les études de faisabilité du projet de valorisation et de sauvegarde du canal des Pangalanes de Madagascar seront finalisées et présentées à SM le Roi au mois de juin prochain. Le canal des Pangalanes, dont la valorisation et la sauvegarde seront assurées dans un cadre de partenariat entre le Maroc et Madagascar, est l'une des plus longues voies navigables au monde. 

Quatre fois plus long que le canal de Suez et 8 fois plus long que le canal de Panama, il s'agit d’une succession ininterrompue sur plus de 700 km de lagunes et lacs naturels, de rivières et d’embouchures tout au long des rives de l’Océan indien dont il n’est séparé que par une étroite bande de terre hébergeant quelques villages. 

Ce projet intégré traite ainsi des composantes écologiques et environnementales, des aspects hydrauliques et sédimentaires, de l’aménagement paysager et de la mobilité et des transports. Il intègre aussi une vision de développement économique durable du canal, de ses rives et de son aire d’influence. 

(MAP-15/05/2017)