Actualités
Mercredi 1 Décembre 2021

Le Maroc du 21ème siècle: une dynamique soutenue de réformes globales

Le Maroc du 21ème siècle: une dynamique soutenue de réformes globales

Le Maroc a connu, durant les 22 dernières années, une dynamique soutenue de réformes globales et sans précédent, sous la direction de SM le Roi Mohammed VI, a indiqué l'ambassadeur du Maroc au Chili, Mme Kenza El Ghali.

Mme El Ghali, qui donnait une conférence sur le "Maroc du 21è siècle : Vision, réalisation et protection" dans le cadre de la Foire internationale du livre de Santiago, a souligné que le Royaume, un pays millénaire de brassage culturel et civilisationnel, a subi des transformations majeures depuis l'accession du Souverain au trône, à un moment où le Maroc faisait face à plusieurs défis, notamment aux niveaux institutionnel, humain et social.

"Un large processus de réformes a été ainsi initié sous les orientations de SM le Roi, portant sur la consolidation de l’Etat de droit, le déploiement de l’Initiative nationale pour le développement humain, l’instauration du plan d’assistance médicale RAMED, la mise en place de l’Instance Equité et Réconciliation pour tourner la page des violations des droits de l’Homme et la création du Conseil national des droits de l'Homme, entre autres", a-t-elle affirmé. 

Par ailleurs, la diplomate marocaine a noté que l’identité culturelle des Marocains est faite de plusieurs affluents qui ont forgé à travers les siècles la richesse d’une nation en parfaite symbiose, parvenant à préserver son indépendance et à se libérer du joug de la colonisation quand il le fallait.

La Constitution de 2011, a ajouté Mme El Ghali, consacre les différentes composantes de l'identité nationale, en particulier les affluents africain, andalou, hébraïque et méditerranéen, tout en érigeant l’Amazighe en langue officielle du Royaume.

Dans le sillage de cette dynamique de réforme transversale, le Maroc a été l'un des pays les plus engagés dans le cadre des conventions internationales visant à éliminer toutes les formes de discrimination et de violence contre les femmes, une orientation consolidée par le Code de la Famille (2004) et la Constitution de 2011, qui a révolutionné bien des aspects des droits de l’Homme, en particulier en ce qui concerne l’égalité des chances.

Ces avancées accomplies par le Royaume s’illustrent par une présence plus importante de la femme dans les différents secteurs, notamment au Parlement et dans le secteur économique, a-t-elle fait observer, lors de cette conférence organisée en coordination avec le Centre culturel Mohammed VI pour le dialogue des civilisations au Chili. 

Et Mme El Ghali d’insister que la Loi fondamentale reflète en effet une volonté politique indéfectible en faveur de la protection des droits de l’Homme au Maroc, tels qu’internationalement reconnus et ce, en s’appuyant sur des mécanismes opérationnels permettant de préserver les acquis.

L’ambassadeur du Maroc au Chili a également souligné les réalisations accomplies dans les domaines de la régionalisation avancée, de la séparation et l’harmonisation des pouvoirs, la création du Conseil national du pouvoir judiciaire, la généralisation de la sécurité sociale et le Nouveau modèle de développement, précisant que le Sahara Marocain a tiré profit de toutes ces dynamiques tous azimuts. 

Mme El Ghali a mis en avant également les différents projets en cours de réalisation et qui sont de nature à faire du Maroc un acteur prépondérant dans le monde, notamment en matière d’énergie renouvelable et de logistique portuaire.

Au niveau régional, la diplomate a mis en avant l’engagement du Maroc en faveur de la paix et de l’intégration africaine comme en témoigne l’intervention, il y un peu plus d’un an, pour libérer le poste frontière d’El Guerguerat, la médiation entre les protagonistes libyens et la participation à différentes missions de maintien de paix à travers le monde.

Mme El Ghali n’a pas manqué de saluer la participation du Maroc à cette Foire internationale organisée cette année de manière virtuelle, notant que le Royaume est l’unique pays arabe et africain à prendre part à cette édition. 

-MAP-30/11/2021