Actualités
Jeudi 2 Mai 2013

M. Rabbah: Le Maroc aspire à devenir un grand pôle d'investissement en matière d'infrastructures à l'échelle mondiale

Synthèse vocale
M. Rabbah: Le Maroc aspire à devenir un grand pôle d'investissement en matière d'infrastructures à l'échelle mondiale

Le Maroc aspire à devenir un grand pôle d'investissement en matière d'infrastructures à l'échelle mondiale, a affirmé, jeudi à Abou Dhabi, le ministre de l'Equipement et du Transport, Aziz Rebbah.

- MAP -

M. Rebbah a indiqué, lors d'une séance de travail avec une délégation représentant l'Autorité d'investissement d'Abou Dhabi (ADIA), que le Maroc a lancé durant les dernières années plusieurs projets visant le développement des infrastructures modernes, répondant aux normes internationales à l'instar du port Tanger Med, du train à grande vitesse (TGV) et du nouveau port de Nador, ainsi que l'extension du réseau routier et autoroutier et des établissements aéroportuaires, et ambitionne de devenir un important hub d'investissement en matière d'infrastructures tant aux niveaux régional qu'international.

Grâce à ces infrastructures modernes et eu égard aux autres qualités logistiques dont il dispose, le Maroc est devenu une plate-forme d'investissements étrangers directs, a souligné le ministre, ajoutant que le Royaume ambitionne de drainer davantage d'investissements étrangers dans le domaine des infrastructures, en particulier les investissements émiratis, dans l'objectif de renforcer le partenariat économique bilatéral et établir des projets communs dans les secteurs des ports, du transport routier et ferroviaire et des transports publics.

"Nous disposons à l'heure actuelle d'une série de projets importants, portant sur le développement des infrastructures, lesquels projets ont été élaborés conformément à une nouvelle conception prenant en compte l'ensemble des aspects logistiques y afférents", a relevé M. Rebbah, notant que "le Maroc ambitionne de hisser le partenariat économique avec les Emirats Arabes Unis à un niveau très développé, à l'image des relations politiques excellentes liant les deux pays, sous la conduite des deux chefs d'Etat, SM le Roi Mohammed VI et Son Altesse Cheikh Khalifa ben Zayed Al Nahayane".

Les responsables de l'ADIA ont salué, de leur côté, le grand développement qu'a connu le marché de l'investissement au Maroc, se disant prêts à s'engager dans des partenariats d'investissement avec le gouvernement marocain pour réaliser des projets structurants dans les domaines des autoroutes, des ports, des aéroports et des chemins de fer.

Ils ont insisté sur l'importance de mettre en place un groupe de travail composé d'experts marocains et émiratis en vue d'examiner les projets finalisés et étudier toutes les formules possibles à même de promouvoir le partenariat bilatéral.

Par ailleurs, M. Rebbah a tenu une séance similaire avec le directeur exécutif de l'ADIA, Nazem Al Qudsi, consacrée à l'examen des moyens à même de raffermir la coopération bilatérale en matière d'investissement dans les infrastructures. 

M. Rebbah conduit une importante délégation de décideurs des secteurs public et privé à la troisième édition de l'"Annual Investment Meeting" à Dubaï (AIM 2013). Au menu de cette manifestation de 3 jours, qui connait la participation de quelque 5000 investisseurs et hommes d'affaires représentant 80 pays, figure l'examen des perspectives et orientations des marchés d'investissement dans le monde.

Le Maroc et les Emirats Arabes Unis ambitionnent de développer leur coopération dans le domaine économique  

Le ministre de l'équipement et des transports, M. Abdelaziz Rebbah a tenu, mercredi à Abou Dhabi, des entretiens avec le vice-président du conseil de ministres et ministre de l'intérieur des Emirats Arabes Unis, le lieutenant général Cheikh Saif ben Zayed Al Nahyane, consacrés à l'examen des moyens de renforcer la coopération bilatérale, notamment dans le domaine économique.

Lors de cette entrevue, les deux parties se sont félicitées de l'excellence et de la profondeur des relations entre le Maroc et les Emirats arabes Unis, sous la conduite des deux chefs d'Etat, SM le Roi Mohammed VI et Son Altesse Cheikh Khalifa ben Zayed Al Nahayane, mettant l'accent sur la nécessité de développer davantage la coopération entre les deux pays dans le domaine économique à la faveur des opportunités offertes de part et d'autre pour un partenariat plus poussé.

Elles sont aussi plaidé pour la dynamisation de l'action de la commission mixte maroco-émiratie et l'établissement des bases favorisant la réalisation de programmes économiques communs et le renforcement du commerce bilatéral.

A cette occasion, Cheikh Saif ben Zayed Al Nahyane a mis l'accent sur l'importance d'une coopération efficiente entre les secteurs privés marocain et émirati touchant tous les domaines, exprimant la volonté du gouvernement des Emirats Arabes Unis à accompagner et à soutenir toutes les initiatives visant à promouvoir l'investissement dans les deux pays.

Il a appelé, dans ce cadre, à la réalisation de projets communs d'investissement dans les domaines de l'industrie, du commerce, du tourisme, de l'énergie et de l'agriculture, qui profiteraient des capitaux émiratis, d'une part, et de l'expérience et du savoir faire du Maroc, d'autre part.

Pour Cheikh Saif ben Zayed Al Nahyane, le développement du partenariat économique maroco-émirati est un facteur fondamental pour l'exploration de nouveaux marchés prometteurs en Afrique, sachant que le Maroc, qui bénéficie d'une position géostratégique de choix, constitue une plate-forme pour investir les marchés africains. 

M. Rebbah a également tenu des entretiens avec le ministre émirati des travaux publics, Abdellah Belhif Nouaimi sur les moyens de promouvoir la coopération bilatérale dans les domaines des infrastructures et des transports. 

M. Rebbah conduit une forte délégation de décideurs des secteurs public et privé à la Troisième édition de l'Annual Investment Meeting à Dubaï. Cette manifestation de 3 jours comprend une réunion tripartite de haut niveau, des présentations de pays, une exposition, des rencontres entre gouvernements, une remise de prix, des ateliers de renforcement des capacités et des visites de sites.

Cet événement a constitué une occasion pour la délégation marocaine de présenter les potentialités du Royaume en matière d'investissement, de promouvoir son émergence économique et de mettre en valeur le rôle de hub régional que peut jouer le Maroc en matière d'attraction des IDE. Afin de promouvoir l'offre Maroc, l'AMDI, en partenariat avec le ministère du l'Equipement et du transport, CDG Capital, CDG Développement, la SMIT, ONCF, SNTL, Marsa Maroc et l'ANP, dispose d'un pavillon national, au sein de l'espace d'exposition.