22 °C Clear sky Rabat

Actualités
Vendredi 16 Octobre 2020

Sahara marocain: la Gambie réaffirme son appui à l'initiative d’autonomie et à l’intégrité territoriale du Maroc

Sahara marocain: la Gambie réaffirme son appui à l'initiative d’autonomie et à l’intégrité territori

La Gambie a réaffirmé, devant la 4è Commission de l'Assemblée générale de l’ONU, son soutien à la marocanité du Sahara et son "ferme appui" à l’initiative d’autonomie, qui constitue une solution "sérieuse et de compromis" pour ce différend régional.

"La Gambie réaffirme son ferme appui à l'Initiative marocaine d'autonomie, qui, pour nous, constitue une solution de compromis sérieuse et viable pour résoudre ce différend régional et contribuer à terme à la sécurité et à la stabilité de la région du Sahel", a déclaré l’ambassadeur Représentant permanent de la Gambie à l’ONU, Lang Yabou.

M. Yabou a affirmé que son pays estime que l'Initiative d'autonomie présentée par le Maroc en 2007 répond également aux normes internationales et au principe d'autodétermination.

Le diplomate gambien a également souligné que "toute discussion crédible sur le Sahara marocain doit prendre en considération la souveraineté et l’intégrité territoriale du Maroc, en particulier dans l’élaboration d’une approche constructive et durable pour résoudre ce différend".

"La Gambie reconnaît les efforts crédibles fournis par le Royaume du Maroc à cet égard et se tient prête à appuyer ses efforts dans la quête de la paix et de la stabilité dans la région", a assuré M. Yabou, faisant observer devant la Commission que la Gambie a inauguré le 7 janvier dernier un "consulat général dans la ville marocaine de Dakhla, en vue de renforcer les relations diplomatiques entre la Gambie et le Maroc".

"Nous continuons d’encourager toutes les autres parties prenantes (…) à fournir des efforts positifs pour mener de l’avant le processus politique en cours", a encore déclaré le diplomate gambien, soulignant que la tenue des deux tables rondes de Genève, avec la participation de toutes les parties concernées (Maroc, Algérie, Mauritanie, polisario) constitue "un développement positif". Il s’est aussi déclaré encouragé par l'accord donné par l’ensemble des participants pour se réunir pour une troisième table ronde similaire.

"Nous sommes convaincus que la poursuite de ce dialogue politique donnera d’excellents résultats pour résoudre ce différend régional", a-t-il dit, tout en affirmant que la participation des vice-Présidents des deux régions du Sahara marocain au séminaire régional du C24 à Grenade en juin 2019, constitue "un signe d’engagement" dans le dialogue politique.

MAP: 16/10/2020